« Le Vent de la liberté » de Michael Bully Herbig : gloire aux audacieux !

Écrit par Serge Bressan Catégorie : Cinéma Mis à jour : mercredi 17 avril 2019 17:54 Affichages : 1916

vent de libertéPar Serge Bressan -Lagrandeparade.fr / A 50 ans, il est connu comme un spécialiste des divertissements télévisuels et des comédies à succès. Il détient aussi le record pour un film au box-office allemand avec « Qui peut sauver le Far West ? » (2001)… Et, amuseur public à la radio et télé outre-Rhin et aussi acteur, scénariste ou encore producteur, Michael Bully Herbig se rappelle au bon souvenir du public avec son cinquième et nouveau film, « Ballon » (en VF : « Le Vent de la liberté »)- distingué par le Prix du Public lors du Festival International du Film d'Histoire à Pessac (Gironde). Depuis de longues années, depuis une dizaine d’années, il voulait passer à un autre genre. Et pour ce faire, il avait une histoire. Une de ces belles histoires qui, a priori, vont faire un bon film. Mais le réalisateur est vite confronté à un problème. En 2011 à l'Académie allemande du cinéma, il évoque son histoire et rencontre la scénariste Kit Hopkins. Durant l’échange, il apprend qu’elle écrit sur le même sujet- elle se souvient : « C’était l’histoire sur laquelle je travaillais depuis des années et que j’imaginais en une mini-série en deux parties pour la télévision. J’ai bondi de ma chaise, j’ai crié : « Bas les pattes, c’est à nous ! » Avec Bully, nous avons discuté. On a trouvé un accord ». 

Une histoire vraie. En ex-RDA en 1979. Deux familles ordinaires est-allemandes qui rêvent du vent de la liberté. Qui, pour goûter à ce vent, envisagent de passer à l’ouest, dans cette Allemagne fédérale alors synonyme de liberté. C’est le temps de la guerre froide entre les deux Allemagnes. Les deux familles ont un plan- elles ne vont pas tenter de passer le mur de Berlin, ce que tant d’autres « Ossies » (Allemands de l’est) ont essayé et y ont laissé leur vie, tirés comme des lapins par les soldats du régime communiste ; elles ne vont pas plus tenter de passer ce souterrain qui, dit-on, passe sous le mur et mène à cette « terre promise » qu’est Berlin-Ouest… Les deux familles, elles ont un plan : construire une montgolfière et survoler la frontière. 
Une histoire incroyable. Une histoire vraie.
Une histoire vraie avec les familles Strelzyk et Wetzel qui se sont enfuies d’Allemagne de l’Est et passées à l’Ouest dans une montgolfière artisanale le 16 septembre 1979. En l'espace de 28 minutes, les quatre adultes et les quatre enfants ont parcouru dix-huit kilomètres et atterri dans un champ près de la ville bavaroise de Naila. Une histoire qui, en 1982, avait déjà inspiré les studios Disney pour le film de Delbert Mann, « La Nuit de l’évasion » avec John Hurt. Et, peu avant de démarrer le tournage de son long-métrage, Michael Bully Herbig est confronté à un problème : les familles Strelzyk et Wetzel (qui, pour des raisons inconnues, ne se parlent plus) avaient vendu en exclusivité et à vie les droits d’adaptation ciné à Disney. Il a fallu l’intervention du réalisateur allemand Roland Emmerich (entre autres, « Independence Day »- 1996, « Godzilla »- 1998 et « Le Jour d’après »- 2004), très apprécié à Hollywood, pour que le problème soit réglé au mieux… « Grâce à lui, j’ai réussi à obtenir les droits pour un remake en allemand », explique Herbig. Ce qui donne, sur l’écran, un film optimiste. Un chant à la gloire des audacieux, de ceux qui tentent le tout pour le tout pour savourer encore et encore le goût exquis de la liberté…

Le Vent de la liberté (Ballon)
10 avril 2019
Durée : 2 h 06 min
Réalisateur : Michael Bully Herbig
Scénario : Michael Bully Herbig, Thilo Röscheisen, Kit Hopkins
Avec Friedrich Mücke, Karoline Schuch, David Kross,…