Le grand bain : un long-métrage plus efficace que les anti-dépresseurs !

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Cinéma Mis à jour : samedi 17 novembre 2018 08:22 Affichages : 280

Le grand bainPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.com/ Bertrand ne bosse plus depuis deux ans suite à une lourde dépression. A la piscine où il a l’habitude de faire quelques longueurs, il découvre une annonce à la recherche d’un nouveau membre pour un groupe masculin de natation synchronisée. Curieux, il se présente et est engagé par Delphine qui pratiquait avant la discipline. C’est là qu’il rencontre l’irascible Laurent, le fier-à-bras Marcus, le musicos sur le retour Simon, le sensible Thierry, l’angoissé John et les autres. Ensemble, ils commencent à préparer une chorégraphie pour un championnat international…gagneront-ils la coupe?

....On en déjà bien compris que l’intérêt réside non pas dans la destination mais bel et bien dans le chemin qu’ils vont parcourir…ensemble.
Quel est le secret d’une comédie réussie…sinon l’union de quelques bras cassés qui se serrent les coudes pour essayer de sortir de leur quotidien terrassant qui leur rappelle, à chaque minute, leurs ratés, leurs médiocrités, leurs remords et leurs regrets? Gilles Lellouche réussit ici un coup de maître dans le genre. Chacun des personnages présenté séduit par sa singularité et son histoire plus ou moins dévoilée et ce « Ensemble c’est tout » convainc parce qu’il part de situations de vie aussi crédibles que percutantes. Les effets de narrativité sont efficaces - on aime notamment le prologue à la « Amélie Poulain », on salue aussi le travail de la photographie qui choisit toujours des cadrages pertinents et filme avec tendresse les corps de ces athlètes improvisés. Mathieu Amalric incarne un Bertrand séduisant dans son besoin impérieux d’en finir avec les faux-semblants et les hypocrisies de bon aloi, Guillaume Canet touche en mari éconduit et bougon, Benoît Poelvoorde, fidèle à lui-même, campe un Marcus tout aussi attachant que drôle, Jean-Hugues Anglade offre un Simon d’une belle sensibilité, Virginie Efira conquiert en jeune femme fragile, Leïla Bekhti assure avec efficacité le rôle du coach impitoyable, Marina Foïs ne dénote pas dans ce casting pertinent, le jeune Félix Moati assure dans cette distribution de stars confirmées et la palme revient à Philippe Katerine qui joue un Thierry tonitruant de douceur et de singularité fantasque délicieuse.
Ce « Grand Bain » encensé par la critique le mérite largement…Rien n’y est forcé et le film laisse le temps au public de se familiariser avec les personnages et de s’y attacher totalement. Evidemment on pense à "The Full Monty". Il y règne cette même impression jubilatoire de vivre un moment précieux en compagnie d’êtres qui nous ressemblent et de jouir avec eux de l’opportunité -rare mais non pas impossible - de pouvoir s’élever un peu et d’avoir le droit de sourire à un lever de soleil en se disant : « c’est bien la vie parfois quand même… »

Le grand bain
Réalisateur : Gilles Lellouche
Date de sortie : 24 octobre 2018
Durée : 1h 58min
Avec Mathieu Amalric, Guillaume Canet, Benoît Poelvoorde, Jean-Hugues Anglade, Virginie Efira, Leïla Bekhti, Marina Foïs, Philippe Katerine, Félix Moati...