Sigo Siendo : le portrait tout en notes attrayantes du Pérou de Javier Corcuera

Écrit par Gwendoline Costes Catégorie : Cinéma Mis à jour : jeudi 5 novembre 2015 17:26 Affichages : 1436

Sigo SiendoPar Gwendoline Costes - Lagrandeparade.fr/ Il y a ceux pour qui le cinéma est une industrie et ceux pour lesquels c'est un moyen d’exprimer en images son identité, de témoigner pour laisser une trace. C'est ce que s'emploie à faire le réalisateur Péruvien Javier Corcuera avec son documentaire Sigo Siendo : on y découvre par le prisme de la musique toutes les facettes que l’on retrouve au Pérou ; ce pays si loin de notre quotidien. Le film démarre dans un environnement, comme suspendu dans le temps, au cœur de l’Amazonie dans la communauté Shipibos-Conibo, puis on voyage au rythme des chansons et des chorégraphies dans les Andes, sur la côte pacifique et enfin à Lima, à chaque fois sur les traces de musiciens, danseurs et chanteurs locaux. Pour chaque nouvelle séquence, on se trouve plongé dans un univers différent, dans un nouvel instantané du Pérou et de son folklore. Des petits moments de grâce comme ce baptême  qui peut sembler surréaliste des « ciseaux » de la danseuse Palomita (inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO, la danse des ciseaux est une danse rituelle pratiquée par les habitants des villages Quechua de la partie sud des Andes).

Hommage aux différentes identités qui constituent le Pérou au travers de sa musique et de ses paysages incroyables, le film nous interroge aussi sur notre propre rapport à la musique. On oublie aujourd'hui l’importance qu'elle revêt dans nos vies et il est fascinant de voir comment à l’autre bout du monde ce groupe de musiciens hétéroclites nous rappelle son rôle dans notre quotidien, comment elle forge nos souvenirs et ce que nous sommes. Comme le dit le titre du film inspiré d’une expression quechua (« Kachkaniraqmi »  qui signifie « malgré tout je continue d’être ») nous restons ce que nous sommes, malgré tout. Et il est bon de s’en rappeler en compagnie de cette galerie de personnages aussi surprenants qu’émouvants. On ne ressort pas tout à fait indemne d’un film comme celui-ci mais c'est pour le meilleur.

SIGO SIENDO
(Pérou / Espagne - 1h53)
Documentaire musical de Javier Corcuera

Date de sortie : 4 novembre 2015