Les anarchistes : le portrait vivifiant d'une jeunesse sans compromission

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Cinéma Mis à jour : vendredi 6 novembre 2015 12:04 Affichages : 3062

Les anarchistesPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Le mouvement anarchiste se développe dans la seconde moitié du XIXème siècle. Influencé par William Godwin, Marx Stirner, Malatesta, Voline, Piotr Kropotkine ou encore Joseph Proudhon, dans les années 1880-1900, ses membres mettent en œuvre des actions terroristes visant à faire tomber le pouvoir oppresseur et les attentats, fait d'une minorité, se multiplient en Europe. Beaucoup sont des ouvriers qui influencent le syndicalisme.

1899. Paris. Jean Albertini est gardien de la paix. On lui propose à la préfecture une mission délicate : s'infiltrer auprès d'un groupe d'anarchistes et moucharder leurs actions, leurs ambitions et le nom de leurs membres actifs à Gaspard, son supérieur hiérarchique. Pour lui, c'est avant tout l'occasion de monter en grade. Or s'infiltrer ne s'avère pas simple car lorsqu'on côtoie des idéalistes et que l'on est forcé de composer toute la journée, ne pas s'attacher semble presque impossible...Jean, en effet, rencontre Judith, une jeune femme aussi engagée qu'intelligente, et, pour la première fois de sa jeune existence, il tombe amoureux. Elisée Mayer à la fragilité touchante, Biscuit à la bonhomie enthousiasmante ou encore Marie-Louise Levandier, bourgeoise convertie à la cause anarchiste, sont autant de raisons de douter progressivement de la légitimité de son travail. Jean prend assurément plaisir à partager le quotidien de cette bande de camarades soudés dans l'adversité, libertaires et spirituels.

Il règne dans ce film une nostalgie idéaliste exaltante. On doit saluer d'abord le travail de l'image: certaines séquences semblent patinées par le temps, comme si les portraits retouchés d'époque s'animaient soudain. On aime aussi la teneur des dialogues, d'une grande qualité - il y a d'ailleurs un je-ne-sais-quoi de "théâtral" dans la diction de certains comédiens, et notamment à l'ouverture. En outre, l'idée d'insérer des minutes d'entretiens orchestrées par Marie-Louise, auteure en recherche de matière qui interviewe ses amis sur leur histoire personnelle, apporte une singularité plaisante et une intimité aussi touchante que pertinente. On saluera ensuite le casting sans faute. Porté par une jeunesse talentueuse et charismatique, on remarquera en particulier Tahar Rahim, incarnation parfaite du brun ténébreux, qui réussit à exprimer, tout en conservant la retenue inhérente à son personnage, l'évolution de ses sentiments. Les autres semblent arriver tout droit de la Belle Epoque; les filles et leur teint de porcelaine, les garçons et leur silhouette sobre et sombre.
Comment, lorsque l'on a 25 ans, peut-on ne pas adhérer aux discours de ceux qui proposent de "vivre et non survivre "? N'est-il pas inquiétant, justement, de côtoyer une jeunesse qui nourrit des ambitions mesurées, triviales et pragmatiques et ne rêve pas d'un monde où la liberté et l'égalité exultent? 1899-2015. Les questions restent les mêmes: jusqu'où doit-on se battre pour ses idées? Quelles causes sont légitimes? La société n'est-elle pas responsable des actes de folie de sa jeunesse, par essence, fougueuse?

Le feu prit un jour dans les coulisses d'un théâtre. Le bouffon vint en avertir le public. On crut à un mot plaisant et l'on applaudit ; il répéta, les applaudissements redoublèrent. C'est ainsi, je pense, que le monde périra dans l’allégresse générale des gens spirituels persuadés qu’il s’agit d’une plaisanterie.

Søren Kierkegaard. Œuvres complètes (1843)

Arrêter les compromissions / Prendre l'argent où il est / Combattre dans la rue

Ce n'est que par l'audace, ennemie de toute règle et de toute discipline, que l'Etat peut être vaincu.

L'Unique et sa propriété, Max Stirner

Les anarchistes
Date de sortie: 11 novembre 2015 (1h41min)
Réalisé par Elie Wajeman
Avec Tahar Rahim, Adèle Exarchopoulos, Swann Arlaud, Guillaume Gouix, Karim Leklou, Sarah Le Picard, Cédric Kahn, Emilie de Preissac, Aurélia Poirier, Audrey Bonnet, Thibault Lacroix, Bertrand Suarez-Pazos...