FREE SPEECH, PARLER SANS PEUR : un documentaire intelligent, talentueux, à ne pas manquer !

Écrit par Valérie Fettu Catégorie : Cinéma Mis à jour : jeudi 30 août 2018 14:09 Affichages : 141

free speechPar Valérie Fettu - Lagrandeparade.fr/ FREE SPEECH, PARLER SANS PEUR, ce documentaire jubilatoire, mériterait de figurer aux programmes des collèges et Lycées de France, de Navarre et du monde, sans risque d'une quelconque censure...

Et ce pour plusieurs raisons. La première tient évidemment à son sujet, « L'Homme peut-il être libre sans liberté d'expression ? », mais aussi à son traitement cinématographique.
Si le thème est bien sociologique, philosophique, voire même anthropologique, la construction relève d'une écriture narrative parfaitement maîtrisée, souvent métaphorique, en tout cas très littéraire, brillante pour un si jeune réalisateur.

Le tour de force de Tarquin Ramsay est de donner corps, au fil des images et des interviews à cette notion, autant insaisissable qu'abstraite, qu'est la liberté d'expression. C'est elle que Ramsay interviewe, elle qui est présente-absente sur cette chaise vide qui fait face au réalisateur. Elle l'est moins dans la dernière image ; la chaise vide semble littéralement habitée tant le documentaire lui a donné une vivacité et une force qui gagnent le spectateur.

Cette liberté d'expression n'a d'autre parole que celle des hommes et des femmes qui en parlent, qui la revendiquent, qui la défendent. C'est tout l'enjeu du film, donner une voix et une épaisseur à cette liberté fondamentale de l'être humain, dont découlent les libertés qui font de l'être humain un individu singulier, libre de parler et d'être écouter. Julian Assange, Sarah Harrison, Jude Law, Jérémie Zimmermann et d'autres évoquent les enjeux et et l'importance capitale de ce droit essentiel, insidieusement remis en question, dans nos sociétés occidentales.

Les mécanismes de cette négation sont magistralement exposés par les participants, et l'on songe à une barbarie douce qu'exerceraient les gouvernements occidentaux en pratiquant une censure imperceptible, à force de lois se fondant sur des principes collectifs et sociaux a priori louables.

Ce road movie de la liberté d'expression creuse, au fil des séquences et au gré des dictatures contemporaines ,la notion philosophique pour aller au cœur de ce qu'elle porte, l'identité même de chaque être humain, la possibilité de l'être sans crainte, c'est-à-dire de jouir d'une vie privée, sans l'œil d'un « Big Brother », quel qu'il soit.

Les témoignages sont aussi édifiants qu'effrayants, ils sont un véritable cri d'alerte dont le mot de la fin est laissé, poétiquement mais si justement, à une fillette qui prône l'indignation telle que l'a souhaité Stéphane Hessel.

Nul doute que Tarquin Ramsay est bourré de talent et on lui souhaite une longue carrière cinématographique.

TARQUIN RAMSAY, le réalisateur :

FREE SPEECH, PARLER SANS PEUR est le premier film d'un jeune réalisateur anglais de 23 ans : Tarquin Ramsay. Ce documentaire est le témoignage d'un adolescent qui atteint l'âge de la maturité et qui est mis au défi par son père, un soir dans un bar au Sri Lanka, de réaliser un film sur la signification de la liberté d'expression. Débute alors un périple cinématographique de cinq ans qui s'achève en 2016 à Berlin, berceau et havre du mouvement digital de protection des droits de l'homme.

En 2011, Ramsay, ado de 15 ans, armé d'une caméra et d'un micro, interroge des inconnus dans les rues de Londres, ses camarades d'école et des personnalités publiques. Il entreprend un voyage personnel à travers plusieurs pays afin de demander à des lanceurs d'alerte, des citoyens engagés, des artistes, des hackers, des ingénieurs, de répondre à une seule question, fondamentale : qu'est-ce que la liberté d'expression? 

Un sujet d'une importance capitale pour toutes les sociétés démocratiques.

Free Speech
Date de sortie : 5 septembre 2018
Durée : 1h 19min
Réalisateur : Tarquin Ramsay
Avec Jude Law, Julian Assange, Jacob Appelbaum
Genre : documentaire