Youth : Paolo Sorrentino interroge une nouvelle fois le temps qui passe

Écrit par Gwendoline Costes Catégorie : Cinéma Mis à jour : vendredi 16 octobre 2015 10:25 Affichages : 1619

YouthPar Gwendoline Costes - Lagrandeparade.fr/ Avec La Grande Belleza, son précédent film, Paolo Sorrentino nous présentait, dans une ville de Rome magnifiée, Jep Gambardella, écrivain et mondain vieillissant, aussi séduisant que cynique, adulé et frustré, en quête d’une nouvelle jeunesse. Dans Youth, la question reste sensiblement la même : qu'est-ce que le temps qui passe?

Paolo Sorrentino a décidé de nous faire vivre aux côtés de Michael Caine et Harvey keitel, pour quelques semaines presque hors du temps, perdus dans un hôtel de luxe au milieu des Alpes. Michael Caine est Fred Ballinger, grand compositeur dont la carrière semble réduite à sa partition la plus simple ; Harvey Keitel est Mick Boyle, grand réalisateur en quête de son dernier chef d’œuvre. Au crépuscule de leurs existences et pourtant toujours aussi alertes intellectuellement, chacun d'eux refléchit sur sa propre vie au fil des conversations , en se remémorant les grands moments de sa carrière,  dans un cadre presque clinique, chorégraphié. Ont-ils fait les bons choix ? Qu’est-ce qui fait d'eux ce qu'ils sont ? Michael Caine et Harvey keitel apportent à l'évidence un peu d'eux dans leur rôle, tout en calme et finesse, assez loin des prestations auxquels ces deux grands acteurs nous ont habitués. Avec une musique toujours omniprésente dès la scène d'introduction, on retrouve l'onirisme de la grande Belleza...mais avec quelques longueurs. Là où l'on ne voulait pas voir se finir le film précédent tant il nous emportait, on cherche parfois avec Youth un petit vent de fraîcheur qui nous retiendrait.  Mais plus la fin du film se rapproche et par extension la fin de ses personnages, on s’interroge, on ressent avec eux la beauté de leurs histoires, de leurs talents, de leurs fêlures. Michael Caine offre une composition presque parfaite, à l'image des partitions de son personnage. Aussi drôle et émouvant que froid et inaccessible. Jusqu'à cette scène finale où le bilan semble établi et tout prend sens. Où la musique nous donne toutes les réponses que les mots n'ont pas su apporter...

Youth

Réalisé par Paolo Sorrentino

Avec Michael Caine, Harvey Keitel, Rachel Weisz...

En salles le  9 septembre 2015 (1h58min)