La terre vue du coeur : un documentaire au militantisme aussi pertinent que revigorant

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Cinéma Mis à jour : mardi 22 mai 2018 22:18 Affichages : 408

terre vue du cielPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Aujourd’hui l’on parle de sixième extinction…L’humain, fort de siècles de croyances religieuses hautement anthropocentriques et d’un cartésianisme refusant d’accorder une âme aux animaux, a depuis la révolution industrielle impacté de manière très préoccupante tout l’écosystème pour des raisons matérielles, économiques et trop souvent mercantiles.

Les mers regorgent de plastique, les glaciers fondent -presque - à vue d’oeil, les espèces disparaissent à qui mieux mieux et…l’être humain, qui ne voit souvent pas plus loin que son nez, ne perçoit pas le danger imminent de son implacable égoïsme. Quid des générations futures? Depuis que la quantité prime toujours sur la qualité, que tout est devenu marchandise, le visage du monde prend des traits inquiétants. On détruit les forêts, élève des animaux à la chaîne et les abat dans des conditions inacceptables, on remplit les océans de déchets, on sur-pêche, on pratique des expériences sur les animaux et l’on oublie que la nature est un équilibre entre toutes les espèces et que nous ne sommes qu’une espèce parmi les autres, ni plus douée, ni plus capable de s’adapter aux changements…Pas dit, en effet, que nous ayons la longévité des tortues géantes des îles Galapagos…Pas dit non plus que nous soyons capables de nous adapter sans cette eau que nous polluons à l'envi et qui aura d’ici peu la valeur du pétrole des XX et XXIème siècles.

Hubert Reeves, astrophysicien, communicateur scientifique et écologiste franco-canadien, partage sa vision et fait un bilan de l’état de la biodiversité. Il est accompagné d’hommes et de femmes militants - scientifiques, philosophes artistes et auteurs - qui nous rappellent combien le vivant est un mystère aussi fascinant que sensible. Au moyen d’images et d’exemples efficaces, tous à leur manière - avec une bonhomie et une générosité vivifiantes - nous font comprendre pourquoi et comment nous en sommes arrivés là ...mais ne se contentent pas d’un constat plombant et pessimiste. On insiste ainsi dans le documentaire sur le fait que si certains humains sont à l’origine de la crise, d’autres- et de plus en plus nombreux - se battent avec courage et créent des solutions solutions diversifiées, ingénieuses et inspirantes. Les interventions du philosophe Frédéric Lenoir apportent en ce sens une note d’espoir hautement revigorante. L’on découvre par exemple au Canada des modèles d’agriculture alternative ou encore des tentatives d’épuration de sols pollués par les plantes (Des fleurs qui absorbent les polluants des sols et les stockent dans leurs feuilles afin qu'on puisse les récupérer... une sorte de chimie verte d'ailleurs testé - pour l'anecdote - dans un petit village du Gard depuis cinq ans, où l'on utilise deux végétaux différents pour dépolluer des sols contaminés depuis plusieurs années aux métaux lourds dus à un siècle d'exploitation minière). Aux Etats-Unis, sont évoqués l’association Children’s Trust et le Dr James Hansen, climatologue et ancien chercheur de la Nasa, qui, au nom de la défense des générations futures et du droit à vivre dans un environnement non pollué, ont porté plainte contre l’Etat, lui reprochant de favoriser les combustibles fossiles. Ailleurs, on nous montre que l'on sensibilise des étudiants en les impliquant dans des démarches vis à vis de la protection de l’eau. Dans de nombreuses municipalités du Québec enfin, on nous annonce que l'urbanisation est peu à peu repensée pour faire reculer le bitume et ajouter du vert.

Extrêmement documenté, rendant hommage aux précurseurs de cette prise de conscience verte, ce long-métrage offre également de magnifiques images de notre nature. En compagnie des ours blancs ou des phoques sur la banquise, au fond des océans avec le spectacle féérique du à la bioluminescence des méduses et autres créatures mystérieuses des abysses, perché sur un radeau volant sur le toit de la forêt tropicale amazonienne, tout près des fourmis qui s’affairent ou contre le tronc immense et protecteur d’un arbre centenaire, "La terre vue du coeur" s'avère aussi une invitation à prendre le temps d’entendre battre le coeur de la nature, à bien conscientiser que l’avenir nous appartient et qu’il ne tient qu’à nous de le préserver! A voir à tout âge et à diffuser encore et encore! 

La terre vue du coeur
Date de sortie : 23 mai 2018 
Durée : 1h 31min
De Iolande Cadrin-Rossignol
Documentaire québécois
Avec Hubert Reeves, Frédéric Lenoir ( philosophe), Karel Mayrand, Emmanuelle Pouydebat, Robin Wall Kimmerer ( Botaniste et membre de la nation Potawatomi), Jérome Dupras, Edith Widder, Michel Labrecque, Les Cowboy Fringants, Karel Mayrant

Le site du film 

Film découvert en avant-première au Cinéma Diagonal - Montpellier ( 34) - le 22 mai 2018