Close encounters with Vilmos Zsigmond : un documentaire pour cinéphiles de qualité

Écrit par Guillaume Chérel Catégorie : Cinéma Mis à jour : dimanche 13 novembre 2016 23:07 Affichages : 1677

Close encountersPar Guillaume Chérel - Lagrandeparade.fr/ « Close Encounters with Vilmos Zsigmond » (clin d’œil au film traduit « Rencontre du Troisième type » de Spielberg), dont il a éclairé le deuxième film (« Sugarland Express en 1974), après « Duel », son premier film, est un documentaire français, de Pierre Filmon (qui porte bien son nom !)  sur le célèbre directeur de la photographie, d'origine hongroise, Vilmos Zsigmond, qui a contribué à changer le visage du cinéma américain.
Son nom ne vous dit rien évidemment, sauf si vous étiez abonné aux Cahiers du cinéma de la grande époque. Mais si on vous dit : « Voyage au bout de l’enfer », « Délivrance », « Blow Out », et « Rencontre du 3e type », donc, pour lequel Zsigmond gagna l'Oscar de la meilleur photo, et « L’Epouvantail » ou « Obsession », ça commence à vous parler. Disparu en janvier 2016, le chef opérateur Vilmos Zsigmond est l'homme derrière la caméra de Brian de Palma, John Boorman, Woody Allen, Jerry Schatzberg, Robert Altman, Steven Spielberg et bien d'autres. Au cours de sa carrière, entamée au début des années 70, il a éclairé des oeuvres inoubliables. Tourné à Paris, en Californie et dans son pays d’origine, la Hongrie, par le réalisateur français Pierre Filmon, ce film évoque sa vie et son œuvre et laisse parler ses amis réalisateurs, acteurs et chefs opérateurs. Sans Vilmos Zsigmond (disparu le 1er janvier 2016), le cinéma américain des années soixante-dix ne serait pas le même. Invité à Paris en 2014 pour évoquer sa carrière, ce mythique chef opérateur a accepté de passer devant la caméra pour une rencontre d’un autre type. Ce qui donne une scène amusante (car c’est en fait un cours) où l’on voit le jeune élève demander son avis au maître sur l’objectif choisi et la lumière installée. Zsigmond avait de l’humour : « Beaucoup de films sont plus beaux que ce qu'ils devraient être » (au regard du scénario), coupant court à toute hagiographie . C'est d'ailleurs dans son humilité amusée que le documentaire prend son intérêt. Une humilité d'autant plus remarquable qu'il est ici entouré et loué par la « dream team » du Nouvel Hollywood (Jerry Schatzberg, Peter Fonda), par ses pairs admiratifs de tous pays (Bruno Delbonel, Vittorio Storaro, Haskell Wexler, Darius Khondji) et des actrices émues de reconnaissance (Isabelle Huppert, Nancy Allen). Et même John Travolta vient donner son avis avec un naturel confondant....

Close encounters with Vilmos Zsigmond
Documentaire de Pierre Filmon
Distribué par Lostfilm Distribution qui a sorti une copie neuve de « L’épopée du Bonheur » récemment.
Sortie en salle : le 16 novembre 2016