Fidèle à ton pas balancé : un recueil indispensable pour une très grande voix de la littérature SFFF française, Sylvie Lainé

Écrit par Sylvie Gagnère Catégorie : Science Fiction & Fantasy Mis à jour : mercredi 22 mai 2019 05:25 Affichages : 253

fidèlePar Sylvie Gagnère - Lagrandeparade.com/ Les nouvellistes sont rares, les nouvellistes talentueux plus encore, mais Sylvie Lainé entre décidément dans cette catégorie, et ce recueil est l’occasion, pour qui ne la connaît pas, de découvrir toutes les facettes de son talent, tandis que ses fidèles se réjouiront de retrouver vingt-six de ses récits !

Fidèle à ton pas balancé retrace trente ans de carrière, au travers de ces textes, couronnés d’une bonne dizaine de prix. Sylvie Lainé, c’est d’abord une écriture, ciselée, précise, qui accompagne le lecteur dans ces périples au cœur de l’humain, comme du plus absolument étranger.

Ses sujets de prédilections ? Le voyage, la rencontre, le rapport à l’autre, semblable, inconnu, différent, la communication, essentielle, difficile, évidente. Sa science-fiction peut être quotidienne, dans un futur que l’on imagine proche, ou plus lointaine, sur d’autres planètes, mais toujours centrée sur ses personnages. D’ailleurs, nombre de ses récits sont écrits à la première personne, offrant ainsi profondeur et complexité à ses protagonistes, avec une dimension intime et sensible.

De textes très courts (et l’exercice est infiniment périlleux) à ceux qui prennent le temps de suivre les méandres des parcours de ses héro·ïne·s, Sylvie Lainé donne à entendre sa voix singulière, forte et passionnante.

Nous n'allons pas vous présenter les vingt-six nouvelles du recueil, mais juste quelques-unes, pour vous donner envie de (re)découvrir cette autrice formidable.

Melomania (rédigée à l’occasion d’un match d’écriture du Club Présences d’Esprits - http://www.presences-d-esprits.com/) : quand son frère est amputé de sa main, quoi de plus simple que de faire pousser un bras sur son ventre à elle, pour le lui greffer ensuite ? Oui, mais… Et si cet organe supplémentaire devenait indispensable au porteur de greffon ? Un texte sensible qui interroge sur le rapport au corps.

Le printemps des papillons : ou comment une libraire passionnée envisage d’utiliser des papillons comme moyen de communication, en écrivant des messages sur leurs ailes. Et si les papillons n’en faisaient qu’à leur tête? Une touche d’humour dans ce récit très agréable à lire.

Le karma du chat : dans cette maison où la domotique règne en maître – au sens propre, puisque les habitants humains ont décidé de laisser la bride sur le cou aux intelligences artificielles des appareils connectés, la douce quiétude du quotidien fait bientôt place au chaos. C’est drôle et très pertinent, ne serait-il pas bon d’ailleurs de s’interroger sur les dérives possibles de la domotique ?

Le passe-plaisir : un voyageur temporel rencontre une femme du futur, dont il tombe amoureux, mais leurs différentes de références culturelles et morales rendent leur relation difficile. Comment trouver un équilibre, sans qu’aucun d’entre eux ne renonce à ce qui est important et juste pour lui·elle ? La solution pourrait bien vous surprendre ! L’histoire est une réflexion intelligente sur le couple, servie par un ton léger, et une belle imagination.

Petits arrangements intergalactiques – petits arrangements intergalactiques (verso) : deux textes qui se lisent à la suite l’un de l’autre. Lorsqu’un vaisseau en panne se pose sur une planète inconnue, son pilote cherche bien sûr à repartir, mais avant tout à se procurer de la nourriture. C’est une nouvelle pleine d’humour, parfois caustique, qui se dévore d’une traite, avant de passer à sa presque jumelle, puisqu’elle nous raconte la même histoire, mais du point de vue du Groc (créature de la planète) et non plus de l’humain. La communication, désirée, refusée, difficile, voire impossible, c’est ce qui est au centre de ces deux récits, qui illustrent parfaitement, avec leur double regard, ce sujet.

L’opéra de Shaya : la jeune So-Ann recherche un monde à son goût. Lorsqu’elle est choisie pour aller sur Shaya, elle est ravie, tant on lui a vanté l’harmonie et la beauté de ce lieu. En effet, les habitants de Shaya, animaux ou plantes, peuvent se transformer au contact de l’ADN d’autres créatures vivantes ; la société évolue ainsi en fonction des rencontres avec les visiteurs – tous soigneusement sélectionnés. Toutefois, l’idyllique Shaya cache un secret, qui bouleverse So-Ann quand elle le découvre. L’idée est formidable, et le traitement, à la fois beau et cruel, embarque le lecteur dans cette étrange aventure.

Grenade au bord du ciel : sur cette planète, tous les cauchemars, les doutes, les peurs, les angoisses ont été arrachés des esprits et stockés sur un astéroïde, jusqu’à être oubliés de ceux qui vivent sur la planète-mère. Les humains qui découvrent le pot aux roses vont trouver le moyen d’en faire une marchandise !

Un amour de sable : là encore, une très belle idée, extrêmement originale, une histoire de sentiments, presque d’amour, mais condamnée par l’incommunicabilité de deux espèces.

Les yeux d’Elsa : sans conteste notre nouvelle préférée dans ce recueil. Elle raconte les liens qui se nouent entre Elsa, une delphine génétiquement modifiée et un homme, marin de son état, qui écume les mers pour capturer des cétacés GM. En effet, ces derniers, dont les talents sont inestimables, ne peuvent être utilisés que s’ils s’engagent  « volontairement ». Il s’agit donc de traquer les bêtes blessées qui, en échange de bons soins, acceptent de servir les humains. La nouvelle est longue, cruelle parfois, sensible et belle, toujours.

Fidèle à ton pas balancé : parce qu’il a perdu sa petite amie, un homme va tenter, par tous les moyens, de retrouver ce qui constituait, selon lui, l’essence même de cette femme tellement aimée. Un titre superbe, pour une histoire doucement bizarre…

Félicitations aux éditions Actusf qui nous permettent de (re)découvrir cette grande voix de la SF, dans une édition de poche très abordable, et très soignée. Chaque nouvelle est agrémentée d’une présentation de l’autrice et Gilles Francescano, qui signe l’illustration de couverture, ponctue l’ouvrage de dessins en noir et blanc de toute beauté.

Fidèle à ton pas balancé 
Autrice : Sylvie Lainé
Éditions : Actusf
Collection : Hélios poche
Parution : novembre 2018
Prix : 8,90 €