Les nuages de Magellan : un space op’ intelligent et puissant, qui offre de magnifiques portraits de femmes

Écrit par Sylvie Gagnère Catégorie : Science Fiction & Fantasy Mis à jour : samedi 1 décembre 2018 15:33 Affichages : 170

NuagesPar Sylvie Gagnère - Lagrandeparade.fr/ 27ème siècle. L’Humanité s’est étendue à toute la Voie lactée. La nouvelle frontière, ce sont désormais les Nuages de Magellan. Mais les explorateurs ont cédé le pas aux toutes puissantes Compagnies qui imposent leurs lois dans tout l’espace. La tentative de grève des pilotes est brisée par le feu et le sang. Les pirates, qui ont porté l’espoir de la liberté, ont disparu, assassinés par ces mêmes compagnies. Mais leur légende subsiste. Il se murmure même qu’il existe une planète, soigneusement dissimulée, où les derniers d’entre eux ont créé une république idéale.

Dan est serveuse dans un bar minable, sur un planétoïde pouilleux. Elle chante parfois le blues, rêve de voyage et d’espace, de croiser ces pirates dont elle connaît par cœur les légendaires aventures. Le soir du massacre des pilotes grévistes, passablement ivre, elle improvise un chant à leur gloire. Elle est désormais traquée par les Compagnies et ne doit son salut qu’à sa fuite. Sans réfléchir, elle s’introduit dans la soute du vaisseau de Mary Reed, une spatiale qui hante le bar depuis pas mal de temps, mais a justement décidé de filer de la planète.
Dan ne tarde pas à comprendre que sa compagne est en réalité Liliam Rochelle, une célèbre Capitaine, une vétérane des guerres de résistance !

C’est du space op’, indéniablement. C’est du récit d’aventures, option pirate, assurément. C’est une histoire de résistance à l’oppression, de fiers combattants de l’ombre qui portent l’idéal de la liberté, évidemment. Et puis, c’est aussi, c’est surtout, une histoire d’êtres humains. Car c’est bien l’humain qui est au cœur des Nuages de Magellan. La jeune Dan va, au fil des épreuves traversées, prendre son envol, acquérir une force et une détermination que la timide serveuse ne possède guère au début de son périple. Liliam Rochelle, elle, se découvre petit à petit, de baroudeuse aguerrie et imperturbable, elle se révèle forte d’un passé chaotique, marquée dans son âme et dans sa chair par ce qu’elle a vécu, et par son amour pour une cyborg, la plus légendaire des pirates.

Au gré de leurs voyages, elles croiseront bien d’autres personnages qui vont évoluer à leur contact, parce que les échanges humains sont ainsi faits qu’ils vous changent…

L’univers est formidable, dense, et parfaitement campé. Les aventures, tour à tour rocambolesques, pittoresques, dangereuses, voire mortelles, les périls incessants qui guettent les héroïnes sont servis par un rythme impeccable qui accroche le lecteur sans coup férir.

Mais ce qui fait l’incontestable originalité (et qualité) de ce roman, ce sont ses personnages, et en tout premier lieu Dan et Liliam. Tout d’abord, ne boudons pas notre plaisir, ce sont des femmes, indépendantes, fortes, pleines de ressources ; et elles possèdent une épaisseur indéniable. Estelle Faye a su construire des héroïnes de sang et de chair, d’émotion et d’intellect. Les personnages secondaires ne sont pas en reste, qui ont tous une densité réelle – même ceux qui ne font que passer sont esquissés avec finesse.

L’aventure est au cœur du récit, mais elle est incarnée par des personnalités originales et fortes, et elle est au service d’un message, d’une profondeur humaine et sociale qui donne du sens à la lecture.

Les nuages de Magellan 
Autrice : Estelle Faye
Éditions : Scrineo
Parution : 4 octobre 2018
Prix : 21 €