Pauline

Le Général a disparu : la fin d’un homme de pouvoir selon Georges-Marc Benamou

Écrit par Serge Bressan Catégorie : Romans français Mis à jour : vendredi 23 août 2019 08:20 Affichages : 401

benamouPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / En deux jours (28 et 29 mai 1968) et un épilogue, le récit d’un « trou noir » dans l’Histoire de France. Ecrivain, journaliste et producteur, Georges-Marc Benamou s’était fait remarquer dans le passé avec « Le dernier Mitterrand » (1997) se glisse dans les librairies avec « Le Général a disparu ». Pour un retour sur Mai-1968, ce mois qui a mis bas à tout un pan de la société française. Au pouvoir, le Général de Gaulle- la figure de la France libre, le fondateur de la 5ème République… La rue, avec étudiants et ouvriers, a pendant un mois laissé parler sa rage. Le Général est dépassé. Panique à l’Elysée. Et soudain, on apprend que le Général a disparu- confidence de l’auteur : « De la même manière que la fuite de Louis XVI à Varennes est un événement traumatique français, je pense que cette absence (qui n'aura pas excédé vingt-quatre heures), cette défaillance du père de la nation continue de nous hanter. C'est aussi pour cela que j'ai voulu revisiter ces journées si particulières ». Ainsi, on apprendra, plus tard, qu’il a filé à Baden-Baden où il retrouve un autre général, Marcel Bigeard, « figure » de la guerre d’Indochine. Avec Benamou, tout y est : les émeutes qui ont secoué la France en ce mois de mai 1968, la grosse fatigue du Général et aussi sa fuite puis son séjour en Allemagne de l’ouest d’alors sans oublier les intrigues de palais du petit monde politique qui a décidé de préparer sa succession… Ainsi, particulièrement inspiré, l’auteur emmène le lecteur dans les coulisses de l’Histoire immédiate, on y croise un Premier Ministre (Georges Pompidou), un Président du Sénat (Gaston Monnerville) ou encore des opposants notoires (Pierre Mendès-France, François Mitterrand)… Dans un style alerte, Georges-Marc Benamou signe, avec « Le Général a disparu », un beau texte sur la fin d’un homme de pouvoir, ce Général de Gaulle qui s’imaginait roi Lear mais qui a été désespéré par la France…

Le Général a disparu
Auteur : Georges-Marc Benamou
Editions : Grasset
Parution : 14 août 2019
Prix : 19 €

Il avait tourné en rond toute la journée dans son bureau ; et ni les huissiers, ni les aides de camp, ni même les éminences du Palais n’avaient osé le déranger. Alors à tour de rôle, et sans plus rien respecter des usages de la présidence, ils se courbent et tentent, à travers l’épaisse double porte, d’ausculter son humeur. Si, après avoir frappé à la porte, il s’arrête de tourner, on peut faire une tentative pour lui parler, lui faire passer un parapheur d’urgences à signer. S’il continue à tourner, c’est risqué. A quoi bon le déranger, se faire rabrouer, pire : découvrir ce spectacle.