Seul celui qui se perd se retrouve un jour : quand Rastignac se prend une claque…et en ressort grandi!

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Romans français Mis à jour : mercredi 10 avril 2019 13:21 Affichages : 1109

seulPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.com/ Adrien Finden est un avocat pénaliste brillant. Le genre d’homme à l’allure séduisante et à l’arrogance tenue qui s’enivre de ses réussites professionnelles, dépense à tout va sans se soucier de l’avenir, côtoie une jeune femme attrayante mais sans investissement émotionnel…et se satisfait de cette existence superficielle sans se remettre en question. Issu d’une famille modeste, il répond au schéma classique du parvenu qui dénigre ses origines en les maintenant à distance et évite à tout prix de replonger dans les souvenirs du passé qui pourraient réveiller sa sensibilité qu’il s’efforce chaque jour d'étouffer.

Adrien Finden ne sait pas pourquoi il a accepté cette nouvelle affaire : un chauffeur routier, arrêté après avoir fumé un joint, a été condamné en première instance à seize ans de prison, parce qu’on l’a reconnu coupable d'avoir mis en place un réseau mafieux de trafic de drogue. Tout cela à cause, notamment, de l’intervention haineuse lors du procès de son ex-femme. Adrien, persuadé que son client est un pauvre type victime de la machine judiciaire, décide de le défendre…Il se sent profondément excité à cette idée : une manière sans doute de se réhabiliter à ses propres yeux, après des années à défendre des clients souvent coupables. Pourtant rien va ne se passer comme il l’imaginait...et pour Adrien, c’est le début d’une descente aux enfers…qui va lui faire le plus grand bien!
Si le thème n'a rien de nouveau et le scénario rien de très original, l’idée qu’une bonne claque ou qu’un échec puisse être le moteur nécessaire à une renaissance salvatrice reste toujours aussi pertinente et motrice d’une narration qui fonctionne.
On s’attache ainsi très vite à Adrien dès lors qu’il chute et l’on attend de savoir comment il va remonter… Le bouquin fleure bon le happy-end, est truffée de réflexions sur la vie à garder sous le coude les jours de grand mou... et se lit d’une traite. On en ressort avec quelques larmes aux yeux et le sourire aux lèvres, rappelé.e par cette vérité incontestable : la promesse d’un bel avenir passe par la remise en question et l’acceptation de ses échecs. Un roman à offrir, à s’offrir…comme une lecture plaisir qui fait du bien.

Maître Finden s’en voulut mortellement de sa médiocrité, de son incapacité à l’amour désintéressé. Il avait voulu être aimé, mais sans aimer. Ça ne marche pas. Ou alors peu de temps. Virginie aimait, elle était aimée. Admettre ce moche calcul, cette jalousie lamentable lui fit mal presque physiquement.

Seul celui qui se perd se retrouve un jour
Editions : Fleuve
Auteur : Antoine Paje
Parution: 21 février 2019
Prix : 16,90€