Pauline

Romanesque : avec Lorànt Deutsch, la langue française est une aventure

Écrit par Serge Bressan Catégorie : Romans français Mis à jour : lundi 5 novembre 2018 19:56 Affichages : 151

DeutschPar Serge Bressan -Lagrandeparade.fr / D’abord, une proposition sous forme d’une dédicace : « Un petit voyage sur les traces de la langue française ; « Romanesque » manifeste sublime de notre identité commune ». Ensuite, une déclaration en ouverture d’une émission télé : « Ce qui m’intéresse dans ma passion et mes travaux au quotidien, c’est de comprendre pourquoi je suis là, qu’est-ce qu’il y a autour de moi et de mieux savourer mon environnement immédiat… Je me suis rendu compte, en me plongeant sur certains mots, que j’avais véritablement des monuments dans la bouche. Les mots sont des monuments, ils ont une histoire, un pedigree. Ils nous aident à nous renseigner sur nous-mêmes… » Dès lors, c’est le grand plongeon dans « Romanesque. La folle aventure de la langue française », le nouvel et épais (400 pages) livre de Lorànt Deutsch, 43 ans, apprenti footballeur contrarié, acteur vibrionnant tant au cinéma qu’au théâtre et auteur de best-sellers (dont « Métronome : l’histoire de France au rythme du métro parisien »- 2009, et « Hexagone »- 2013). 

Evidemment, et ce n’est pas trop s’avancer là, des maîtres de la langue vont trouver à redire et à critiquer aux écrits de Lorànt Deutsch, comme ce fut le cas pour ces ouvrages précédents avec les tenanciers de la petite boutique de l’Histoire. Un linguiste et lexicographe parisien de bonne réputation n’a pas manqué de pointer ce qu’il tient pour des erreurs et des raccourcis dans "Romanesque". Qu’importe ! on ne pourra pas reprocher à l’acteur- auteur (ou le contraire…) de vivre d’enthousiasme et de passion(s). Passion de l’Histoire (au risque d’être mal compris et d’être catalogué royaliste au pays de la République). Passion des mots, du verbe- outil premier de l’acteur…Et la langue, qu’est-ce ? « Le reflet le plus intime de nous-mêmes. La langue qui nous permet de nous connaître, de percevoir, de ressentir ; la langue, c’est le cadre commun qui donne à chacun d’entre nous la possibilité d’appréhender le monde et de communiquer ». Dans l’avant-propos de « Romanesque »- un livre que l’auteur a voulu « drôle et divertissant » et à cent mille lieues de la grammaire générative transformationnelle du linguiste américain Noam Chomsky, cette sentence définitive : pour le français (parlé par plus de 200 millions de personnes à travers le monde), « au niveau de la langue, nos ancêtres ne sont pas les Gaulois mais les Romains ! (…) l’ancêtre du français, c’est le latin de Jules César ! Le français qu’on parle aujourd’hui a commencé à naître quand les Gaulois se sont mis à apprendre le latin pour comprendre la langue de l’envahisseur… »
En vingt et un chapitres pour autant d’étapes dans « la folle aventure de la langue française », Lorànt Deutsch- friand d’histoires et d’anecdotes, rappelle que le français est débordant de mots d’origine germanique, arabe ou encore apportés par les Vikings, que, des années durant, les dialectes ont résisté dans les régions et que langues d’oc et d’oil se sont opposées… Avec la complicité de l’écrivain et historien Emmanuel Haymann, l’auteur déambule avec une appétence communicative dans des périodes où l’on croise Clovis, Charlemagne, où les Anglais parlaient français (ou presque !), où le français devient la langue de Molière, puis celle des médias… pour en arriver à ce français devenu la langue de l’immédiat. « Au 21ème siècle, tout va vite… A l’oral, on utilise des mots courts, percutants. La langue n’a plus de temps, mais il lui reste le tempo », commente l’auteur de « Romanesque » qui ajoute : « C’est un livre sur l’identité. Je pense que c’est en apprenant le français que l’on devient français ». Sans oublier qu’une langue qui refuse d’évoluer est une langue morte- on ne le dira jamais assez…

Romanesque. La folle aventure de la langue française
Auteur : Lorànt Deutsch
Editions : Michel Lafon
Parution : 18 octobre 2018
Prix : 18,95 €