Pauline

Un homme aborde une femme : la force des mots, des regards, des silences, des illusions

Écrit par Félix Brun Catégorie : Romans français Mis à jour : lundi 22 octobre 2018 23:40 Affichages : 94

buchetPar Félix Brun- Lagrandeparade.fr/ La narratrice vient d’être quittée par la personne dont elle était amoureuse…cruelle déception qui la projette dans le prisme de ses souvenirs de fillette, de jeune fille, de femme ; elle se remémore ce que les hommes lui ont dit ou fait dans la rue tout au long de son existence. Dès l’enfance un garçon inconnu mitraille la roue de sa bicyclette avec des cailloux… féroce regard échangé "J’ai plongé dans le noir de sa pensée, j’ai rejoint sa sauvagerie et sans doute l’éclair d’un instant l’ai-je aimé." L’adolescente qu’elle devient attire par ses formes et son apparence… "Le prof continuait de me réserver un traitement de faveur. Ce n’est pas toujours la faute des robes." Jeune fille un brin provocante, elle suscite le désir et bouscule le raisonnable… "Ce soir, tout est rose et gonflé, le ciel, le crépuscule, ma robe, ma lèvre, et moi-même d’oser porter cette robe." 
Cette société se transforme, la relation à l’autre, la manière de faire connaissance, le rapport entre l’homme et la femme ; la narratrice rencontre d’autres femmes, d’âges et d’origines différents, qui expriment leurs expériences, leurs épreuves, leurs croisades, leurs illusions… Kirsten la danoise en recherche de nudité, Océane la jeune auxiliaire de vie confrontée à la décrépitude du corps et de l’esprit des personnes âgées, une ex-nonne qui n’a jamais connu l’amour… Et puis la narratrice explore son enfance à travers ses retrouvailles avec un ancien camarade de classe, un peu collant, mais "on ne ment pas à ceux avec qui on a partagé des leçons de choses". Elle doit vider la maison de ses parents disparus, épreuve douloureuse et nostalgique. "Bref derrière les portes que j’avais ouvertes dans ma vie, il y avait presque toujours eu quelqu’un. Aujourd’hui dans la maison de mon enfance il n’y a plus personne, je tourne la clé dans la serrure et la porte s’ouvre sur du vide et du silence. »
Un roman charnel, sensuel, sensible, qui pose les questions du désir, de l’attirance, de la façon d’aborder l’autre par un regard, un geste, des mots, un silence. Une série de textes qui pousse à la réflexion sur la réaction et l’attitude des femmes et des hommes à travers leurs corps, leurs fantasmes, leur sexualité. Fabienne Jacob jongle avec les mots ; l’écriture est sensible et percutante. Un très agréable moment de lecture. 

Je me couche nue à côté de lui, je me glisse dans les draps et attends qu’il dépose au creux de l’oreille les mots des hommes de la rue.

Un homme aborde une femme
Auteure : Fabienne Jacob
Editions : Buchet. Chastel
Date de parution : 23 août 2018
Prix : 15€