Pauline

Camarade Papa : Gauz, fresque coloniale…

Écrit par Serge Bressan Catégorie : Romans français Mis à jour : mercredi 5 septembre 2018 13:47 Affichages : 153

GauzPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Pour l’état-civil, il est Armand Patrick Gbaka-Brédé né à Abidjan (Côte d’Ivoire) en 1971. Il a étudié à Paris, y a vécu sans papiers tout en exerçant le métier de vigile. Pour le monde des lettres, il est Gauz, auteur du remarqué « Debout-payé » (2014), et signe un superbe retour avec son deuxième roman, « Camarade Papa ». L’éditeur nous promet « une histoire de la colonisation comme on ne l’a jamais lue ». C’est encore mieux que ça, c’est une véritable fresque coloniale ! On file à Amsterdam en 1980, une famille africaine habite Sintannenstraat, la rue Sainte-Anna, oui la mère de la Vierge Marie et donc la grand-mère de Jésus… Là, habite un gamin d’immigrés : il y est élevé par un père (le fameux « Camarade Papa ») et une mère communistes- et toute sa personnalité, ses mots et sa perception du monde en sont imprégnés. Mieux (ou pis ?) : il ne sait pas s’exprimer autrement qu’en langue néo-marxiste qu’il a triturée, malaxée à sa façon. Exemple : « Devant la bouche de l’immeuble, les messieurs de la bande à Marie-Anna. Ce sont des suppositoires du grand capital. La police, forces rétrogrades aux ordres de la bourgeoisie, ne fait rien parce que le quartier est populaire. Warmoesstraat, on prend à droite. La rue de l’école. La rue des vendeuses de bisous aussi. Pendant que nous apprenons l’histoire, elles font le plus vieux travail du monde dans le plus vieux quartier de la ville ». A la mort de sa mère, on envoie le gamin en Afrique retrouver sa grand-mère et observer le monde post-colonial. Il va croiser les traces d’un ancêtre, Dabilly, parti de La Rochelle cent ans plus tôt pour tenter l’aventure coloniale dans la « Côte de l’Ivoire », posé à Grand-Bassam (la première capitale du pays) et y faisant du commerce avec les tribus locales… Aussi dynamique qu’inspiré, Gauz jongle avec deux regards, deux points de vue. Celui de l’Africain sur l’Europe, celui du colon blanc sur l’Afrique. Avec « Camarade Papa », ça dégoupille à tout moment, avec tendresse et humour…

Camarade Papa
Auteur : Gauz
Editions : Le Nouvel Attila
Parution : 31 août 2018
Prix : 19 €