Pauline

A son image : Jérôme Ferrari en plein cadre…

Écrit par Serge Bressan Catégorie : Romans français Mis à jour : samedi 25 août 2018 15:42 Affichages : 289

FerrariPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Elle se prénommait Antonia, elle avait 38 ans. Ancienne photographe de guerre, elle s’est tuée sur une route corse- voiture retrouvée au fond d’un ravin de l’Ostriconi. Elle est l’héroïne d’« A son image », le nouveau roman plein cadre de Jérôme Ferrari- prix Goncourt 2012 pour « Le sermon de la chute de Rome », un texte qui faisait référence à saint Augustin. Une fois encore, le romancier brille de mille feux et livre un des grands textes de cette rentrée estivale 2018. Et il confie : « Antonia meurt au début du roman. Elle a eu son premier appareil photo à 14 ans. Elle travaille d’abord dans la presse locale. La photographie est un art du déjà révolu. Cela me fascine les photos de famille et le photoreportage de guerre. Cela pose des questions éthiques. Les images sont à la fois puissantes mais elles n’ont rien changé ». Dans l’église des funérailles, le prêtre dit la messe- il est l’oncle et le parrain d’Antonia, il est dévasté par le chagrin. Le roman se déroule au rythme de l’homélie, il se love dans les pensées du prêtre. Ainsi réapparait l’histoire d’Antonia, sa vie singulière et saisissante. Jeune fille au cœur des années 1980, elle a passé ses jours et ses nuits dans les bras d’un militant nationaliste furieusement séduisant. Puis, de faits divers et de concours de pétanque, elle a été photographe- elle a attrapé le virus de la photo à 14 ans quand son oncle et prêtre lui a offert son premier appareil. Ensuite, hantée par la guerre, elle s’est retrouvée à photographier, toujours plein cadre, le conflit en Yougoslavie où elle rencontrera Dragan, légionnaire- leurs chemins se croiseront à nouveau, plus tard. A son retour, elle n’avait pas publié ses photos- pour ne pas magnifier les actes d’hommes qui avaient donné la mort… Avec « A son image », Jérôme Ferrari signe un grand texte sur la famille, l’identité, la mort et la photographie- c’est aussi lumineux que sombre.

A son image
Auteur : Jérôme Ferrari
Editions : Actes Sud
Parution : 22 août 2018
Prix : 19 €