Pauline

Apo : Franck Balandier, hommage à Apollinaire !

Écrit par Serge Bressan Catégorie : Romans français Mis à jour : dimanche 19 août 2018 12:49 Affichages : 239

ApoPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Panique sur Paris : la Joconde, oui le tableau célébrissime de Léonard de Vinci, a été volé ! L’affaire a été montée, au début du 20ème siècle, par un trio improbable : Pablo Picasso, le mystérieux Géry et le poète et écrivain Guillaume Apollinaire, surnommé « Apo ». Le méfait a été commis lors une nuit arrosée d’une pluie diluvienne… Auteur d’un remarqué « Gazoline Tango » (2017), Franck Balandier est donc de retour avec « Apo ». Un de ces textes qui régalent le lecteur, qui mêlent avec allégresse réalité et fiction. Et nous voilà embarqués dans cette recherche qui va mener la police jusqu’à Guillaume Apollinaire- il y aura menottes, serrures, barreaux, cellule de prison… Cinq jours comme une éternité. Dans le Paris de la Grande Guerre- celle de 14-18, dans ce Paris où l’on détruit la prison de la Santé, homme emmuré dans son corps et ses doutes, « Apo » s’échappe du désespoir en écrivant. D’ailleurs, il ne sait faire que ça- écrire, encore, toujours. Partout, au café, en cellule, sous les bombes… Eternel auteur d’« Alcools », poète en vogue et avant-gardiste, héros rescapé de la Première Guerre mondiale, Apollinaire prend, sous la plume sensuelle et authentique de Franck Balandier, une dimension humaine et charnelle. Et Balandier qui a bossé pendant une quarantaine d’années comme éducateur dans les prisons puis directeur pénitentiaire d’insertion et de probation, rend, ici, un triple et bel hommage à la réouverture de la prison de la Santé, à la Grande Guerre- celle de 14-18, dont on fête le centenaire de la fin, et surtout à Guillaume Apollinaire, cet « Apo » qui, à 38 ans, mourut voilà cent ans…

Apo
Auteur : Franck Balandier
Editions : Le Castor Astral
Parution : 16 août 2018
Prix : 17 €