Pauline

Une famille très française : l’illusoire de l’apparence !

Écrit par Félix Brun Catégorie : Romans français Mis à jour : mercredi 25 avril 2018 08:58 Affichages : 452

Maelle GuillaudPar Félix Brun - Lagrandeparade.fr/ « Tu ne leur ressembleras jamais. Tu n’es pas comme eux. On n’est pas comme eux. Pourquoi n’ai-je pas écouté ce que ma mère me disait ? Pourquoi ces mots ont-ils ricoché sans m’atteindre ? Parce que la réalité était si décevante que j’ai préféré la maquiller pour mieux y croire ? J’ai fait d’eux une famille idéale dans laquelle je pouvais me lover, je les voyais comme ils aiment à se présenter, ou comme j’avais envie qu’ils soient, une famille très française qui malgré moi m’ensorcelait. » Charlotte a été élevée dans une famille unie, aimante, son père Paul est un médecin, simple, discret, proche de sa fille et de ses patients ; la maman Marcelle est possessive, exubérante, avenante, inquiète pour son unique enfant ; il est vrai que Marcelle est d’origine marocaine et juive de surcroit ! Et Charlotte rencontre Jane au lycée ; tout les oppose, le physique, l’état d’esprit, l’environnement familial…c’est une adolescente complexée, en proie aux doutes, impressionnée et ensorcelée par la famille de Jane : Marie-Christine une bourgeoise gloussante, "marichantalesque", Bernard le père être supérieur, condescendant, orgueilleux, lâche et couard ; Gabriel le fils en contradiction avec cette tribu très…française. Et, avec le temps Charlotte se reprend, soulagée de crier la vérité et d’étaler le secret indicible qu’elle partage avec Bernard, ce haut fonctionnaire issu d’une grande école, sans scrupules, sans état d’âme, sans empathie, méprisant. Et pour Charlotte la révélation d’une grand-mère extraordinaire, conviviale, chaleureuse, sensible, complice de sa petite fille en prise avec ses contradictions ; cette vieille marocaine va réveiller l’union familiale en disparaissant, tout simplement, discrètement. 

Le chagrin verrouille les liens. Les révèle.

Les relations avec Jane étaient devenues dures, brutales, arrogantes, suspendues à l’incohérence et au paradoxe de cette « famille très française ». 

Nous ne sommes que de vastes territoires de silence. D’incompréhension.

Un roman d’un grand réalisme, qui renvoie avec exactitude l’image de l’adolescence qui n’existe qu’à travers les autres , qui cherche à se libérer de la coquille familiale, qui veut affronter la société avec ses propres armes, ses certitudes, ses illusions, son innocence. Une écriture agréable, percutante, sincère et émouvante. Un très bon moment de lecture.

Une famille très française 
Auteure : Maëlle Guillaud
Editions: Héloïse d’Ormesson
Parution : 12 avril 2018
Prix : 17€