Pauline

Animal boy : un roman coup de poing, qui oscille entre colère et malaise

Écrit par Sylvie Gagnère Catégorie : Romans français Mis à jour : lundi 12 mars 2018 19:58 Affichages : 527

Animal BoyPar Sylvie Gagnère - Lagrandeparade.fr/ Le soir du 13 novembre 2015, Alex passe par hasard devant le Bataclan. Lorsque les flics arrivent, il serre contre lui une jeune femme morte. Dans son délire de junky en manque, sans réfléchir, il raconte être lui-même un rescapé et avoir tout fait pour sauver cette fille retrouvée dehors dans ses bras. Pris au piège de ce premier mensonge, il va s’enfoncer dans son ignoble récit, jusqu’à la noyade.

Animal boy est un coup de poing en pleine face. Tout est poisseux d’une violence terrible : l’histoire bien sûr, qui fait osciller le lecteur entre dégoût et colère, la langue, emplie d’une furieuse énergie, sur fond de dope et de musique, et la société elle-même, où ce loser n’a aucun avenir. Chez Karim Madani, Paris est la ville des gagnants, et ne pardonne pas la faiblesse ni les erreurs.

Alex est un personnage très fort, on le déteste pour ce qu’il fait, et on a pitié de ce marginal sans repères. Pris dans la spirale infernale de son mensonge, ce pauvre type s’enfonce dans son affabulation, poussé par son dealer qui a bien senti le bénéfice à tirer de cette histoire. Il a parfois des éclairs de lucidité, qui l’encouragent à revenir en arrière, mais il est vite trop tard pour cela. Sa petite amie, droguée en cours de désintox tentera de le remettre sur la voie de la vérité, en vain. Rongé par la came et les échecs, il n’a plus ni la force ni l’envie d’être quelqu’un d’autre.

L’intrigue est portée par une langue farouchement déconstruite, comme son héros. Karim Madani fait un formidable boulot d’auteur en s’emparant d’un sujet terriblement actuel et douloureux. L’ambiance est glauque de bout en bout et provoque parfois un profond malaise chez le lecteur, mais il est de ces romans qui ne s’oublient pas !

Animal boy

Auteur : Karim Madani
Éditeur  : Serpent à Plumes
Parution  : 8 février 2018
Prix  : 18 €