Pauline

Amour entre adultes : un roman diabolique qui sonde les tréfonds de l’âme humaine

Écrit par Valérie Morice Catégorie : Romans étrangers Mis à jour : dimanche 19 mai 2019 15:20 Affichages : 490

amour entre adultesPar Valérie Morice - Lagrandeparade.com/ « Amour entre adultes » d’Anna Ekberg débute avec cette citation de Woody Allen : « le mariage est la seule guerre où l’on couche avec l’ennemi » et contrairement à ce que le titre pourrait laisser présager, ce n’est pas un essai sur l’amour (de là toute l’importance du mot « ennemi »).

Christian et Leonora Holm sont mariés depuis 25 ans, habitent le Fjord de Vejle, une petite bourgade du Danemark. Ils ont tout sacrifié pour leur fils adolescent Johan, qui a dû faire face à une grave maladie quelques années auparavant. Le couple en est ressorti plus soudé, scellé d’un amour authentique. Jusque-là rien de bien excitant. C’est un SMS envoyé tard dans la nuit à Christian par sa maîtresse qui va venir rompre cet équilibre et changer le destin de chacun. Leonora va rapidement découvrir le pot aux roses en prenant en flag le mari infidèle et tout mettre en œuvre pour le détourner de sa rivale, sans aucun filtre, sans aucun scrupule, sans aucune limite. Une réaction somme toute « ordinaire » pour une femme trompée, humiliée si ce n’est que la maltraitance psychologique va emboiter le pas à la jalousie et aux menaces. Il n’y a pas pire colère que celle d’une femme bafouée et prête à tout pour récupérer son mari (on apprend d’ailleurs dans le roman que plus d’un crime sur 3 au Danemark est causé par la jalousie). Dotée d’un esprit calculateur et se révélant la pire des perverses, Leonora va bénéficier de la faiblesse morale de Christian pour commettre le meurtre parfait et en faire son complice. De l’amor, à la mort…

Tout ce cheminement, finement et intelligemment tissé, est rapporté par Holger, le policier en charge de l’affaire à sa fille Josefine. Par conséquent, le roman alterne entre les faits racontés par le policier et les faits vécus par les personnages à l’instant T.
Véritable thriller psychologique dans lequel le lecteur s’engouffre au fil des pages, rythme saccadé rendu par des chapitres courts mais efficaces, nous voilà plongés du côté le plus obscur de l’être humain. L’auteur.e ne pouvait pas démontrer plus facilement au fil du récit, le processus de déshumanisation d’un homme dans sa virilité.
Mais qui est donc Anna Ekberg qui décrit et décortique avec autant de justesse les sentiments de trahison et d’humiliation, la détresse d’une femme trompée, la chagrin d’un homme qui (re)tombe amoureux d’une femme en tous points à l’opposé de la sienne, le tourment de se sentir à l’étroit dans l’amour, de ne plus s’y retrouver, de prendre conscience qu’un amour plus fort et plus beau peut surgir à n’importe quel moment au point de tuer ?
Figurez-vous qu’Anna Ekberg est un pseudonyme créé par deux hommes, Anders Ronnow Klarlund et Jacob Weinreich, lors de l’écriture de « La femme secrète », leur premier roman (à retrouver en poche aux Editions 10/18), ce qui a de quoi surprendre. Perspicaces ces deux Danois !! ce qu’on aurait pu prendre pour de l’acuité psychologique féminine, se révèle finalement être du ressort d’une sensibilité masculine.
Un roman explosif.
« Ne vous fiez pas aux couples qui se tiennent par la main. S’ils ne se lâchent pas, c’est parce qu’ils ont peur de s’entre-tuer » - Groucho Marx

Amour entre adultes
Auteure : Anna Ekberg
Date de parution : 2 mai 2019
Editeur : Cherche Midi
Prix : 22,00€
480 pages