Le mangeur de citrouilles : un intemporel portrait féminin

Écrit par Catherine Verne Catégorie : Romans étrangers Mis à jour : mercredi 14 novembre 2018 22:06 Affichages : 619

citrouillesPar Catherine Verne - Lagrandeparade.fr/ Ce que raconte ce livre mince, sur le ton discret qu’ont les confidences sans prétention, animées du dessein inavoué mais sensible de s’évanouir aussitôt lâchées, c'est l'humble histoire de Mrs Armitage. Pas tout à fait d’ailleurs celle du personnage Mrs Armitage, plutôt l'histoire autobiographique de l’écrivain Pénélope Mortimer. Ou, dirons-nous, l'histoire d'une femme comme une autre dans les années soixante ? Non, même pas. Car c'est l'histoire de plusieurs femmes en vérité, de quantité de femmes, non seulement de la génération vintage mais de nombreuses sans doute. C’est l’histoire de femmes multiples quoiqu’aux visages uniques, dont l'identité s’anamorphose dans un miroir ingrat. Le personnage principal du roman incarne une adolescente de bonne famille, censée passer de l’autorité de son père sous celle de son époux : d’abord « fille de Georges », notre héroïne déniaisée par des journaux qui disent tout ce qu’il y a à savoir sur les règles et comment éviter le double menton, devient en bonne et due forme « Madame Jake », accouchant ou avortant « des enfants de Jake » et tenant sa maison, lequel mari sait très précisément et en toute occasion ce dont sa petite femme a besoin -avant elle et à sa place, s’entend. Mais voilà que montent lentement en ce bout de fille rangée d’incongrues velleités d’indépendance, qu’il conviendra de refouler bien évidemment à force consultations psychiatriques s’il-vous-plaît. La romancière qui dresse avec une remarquable émotion cet intemporel portrait féminin, met ici à nu les souffrances souvent muettes -dont c’est dire la profondeur- d’épouses trompées dont elle fut elle-même, et de mères entièrement définies par leur mission sociale, ce que son héroïne tragique s’efforce éperdument de ne pas devenir comme en témoigne, avec le succès troublant qu’on ne dévoilera pas ici, « le mangeur de citrouilles ».

Le mangeur de citrouilles
Auteur : Penelope Mortimer
Editions : Belfond
Traduction : Jacques Papy
Parution : 19 avril 2018
Prix : 16 euros