Pauline

La folle enquête de Stieg Larsson : un grand thriller politico-économique…

Écrit par Serge Bressan Catégorie : Polars Mis à jour : lundi 11 février 2019 20:12 Affichages : 795

stiegPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Très vite, on est prévenu : « Trente pages de ce livre sont directement de la main de Stieg [Larsson]- articles, lettres, mémorandums. Beaucoup de dialogues ont été retranscrits mot pour mot, d’autres romancés à partir des documents trouvés dans les archives de Stieg et de plus d’une centaine d’entretiens ». Une précision apportée par Jan Stocklassa, 54 ans, journaliste suédois et auteur du livre-événement « La folle enquête de Stieg Larsson ». 

Tout commence le 28 février 1986 dans une rue de Stockholm. En soirée, après être allés au cinéma, le Premier ministre Olof Palme et son épouse rentrent chez eux, à pied. Un inconnu s’approche, il a un Smith & Wesson, il tire à bout portant. Olof Palme est tué. A l’époque, Stieg Larsson a 31 ans et est journaliste-graphiste à la grande agence de presse TT, bien loin de l’écrivain de la saga « Millenium ». Il s’intéresse à l’extrême-droite suédoise dont il est un des rares à connaître et comprendre les rouages et dont il pressent la montée dans son pays. Il écrira : « C’est la première fois dans l’histoire qu’un chef d’Etat est assassiné sans qu’on ait la moindre idée de l’identité de son assassin ». Donc, le journaliste se lance dans une « folle enquête » sur l’assassinat du Premier ministre suédois. Une enquête difficile qui va le mener sur des pistes qui se révèlent culs-de-sac et impasses. Il laissera tomber, abandonnera les recherches…
En mars 2013, Jan Stocklassa- un temps architecte, reprend l’enquête laissée en plan par Stieg Larsson, dont il découvre les archives dans un entrepôt de Stockholm et que personne n’avait jusqu’alors consultées. Il écrit : « Une fourgonnette argentée s’était garée à ma gauche. Sa portière s’ouvrit avant que j’aie le temps de couper le moteur. L’homme avait le visage enveloppé dans une écharpe, la capuche de sa parka était rabattue. Il me fit signe par-dessus le capot de le retrouver devant la porte d’entrée. Lorsque j’arrivai à sa hauteur, il était déjà en train de taper un code. (…) Les archives dormaient là depuis dix ans et ne semblaient pas prêtes à abandonner si aisément leur existence léthargique… » Méticuleusement, Stocklassa reprend la folle enquête de Stieg Larsson. Une journaliste rappelle que l’affaire Olof Palme, c’est 30 ans d’enquête, 10 225 personnes auditionnées, 130 personnes qui ont avoué le meurtre, que les documents rassemblés rempliraient 250 mètres linéaires et qu’il faudrait pas moins de neuf années à un juriste qualifié pour tout lire !
N’empêche, en se plongeant dans cette montagne d’archives et ne craignant pas de se mettre en situation dans le récit, Jan Stocklassa a trouvé la piste sur laquelle Stieg Larsson travaillait. Une piste qui mène à l’Afrique du sud, cette Afrique du sud de l’avant-Mandela et de l’apartheid. Une piste crédible quand on se rappelle qu’Olof Palme combattait fermement le régime raciste de Pretoria. Une piste avec des noms des commanditaires de l’assassinat, des organisateurs, des intermédiaires et même de celui qui aurait tiré avec le Smith & Wesson- d’après Stocklassa, un sympathisant des idées de l’extrême droite… Et c’est ainsi que « La folle enquête de Stieg Larsson » est aussi un formidable thriller sur fond politico-économique…

La folle enquête de Stieg Larsson
Auteur : Jan Stocklassa
Editions : Flammarion
Parution : 6 février 2019
Prix : 22 €

Millenium, épisode 4

Avec la publication du livre de Jan Stocklassa, ressurgissent plusieurs dossiers en suspens depuis la mort de Stieg Larsson le 9 novembre 2004. Ainsi, la question de l’héritage : compagne de l’écrivain pendant trente-deux ans, Eva Gabrielsson a été exclue du partage des droits d’auteur détenus par Erland et Joakim Larsson, respectivement père et frère de l'écrivain. Mais Eva Gabrielsson, elle, évoque un quatrième épisode inédit de la saga « Millenium » (les trois premiers épisodes parus entre 2005 et 2007 ont été vendus, dans le monde, à 88 millions d’exemplaires). Mais avec le père et le frère de l’écrivain, elle a accepté le principe de ne jamais publier ledit manuscrit, même si un jour il est retrouvé et même si, dans une interview à un journal suédois, le père a avoué que l’idée de publier lui a traversé l’esprit. A ce jour, on sait que ce « Millenium 4 », du moins le manuscrit, compte 320 pages sur 440 prévues. On sait également que l’action de ce manuscrit fantôme et prévu pour être le tome 5 de la saga se déroule dans une petite île au nord du Canada. Dans un courriel à son ami Jon-Henri Holmberg, Stieg Larsson indiquait qu’il en trouvait l’intrigue si amusante à écrire qu’il avait préféré modifier l’ordonnancement de la série. Enfin, Larsson avait également rédigé le synopsis de trois autres épisodes de la saga Millenium- synopsis à ce jour introuvables…