Pauline

Les antimodernes : un essai instructif qui met en lumière le point de vue le plus obscur de la publication littéraire

Écrit par Catherine Verne Catégorie : Essais, société et bien-être Mis à jour : samedi 23 juillet 2016 23:27 Affichages : 1484

AntimodernesPar Catherine Verne - Lagrandeparade.fr/ Il semble qu'il ne soit de modernisme qu'antimoderne. Quelle figure surgit, plus paradoxale, dans l'histoire littéraire? C'est toujours en référence à un ordre établi, un académisme insupportable que se manifeste la réaction antimoderne. Ainsi l'antimodernisme n'est-il pas un courant figé mais un souffle indocile qui parcourt les textes, un élan sourd et aux accents brusques perçant la crête des vagues littéraires. A quand remonte-t-il? Antoine Compagnon s'intéresse à son émergence au XIXè siècle. Où finit-il? Loin de s'épuiser comme une lame qui se retire après son avancée fracassante, sans doute s'étire-t-il jusqu'à son arrière-garde en la personne de Roland Barthes. Des hommes aux sujets et aux ressentis, tout ce qui caractérise l'antimodernisme est relatif à une sensibilité exacerbée et nerveuse, rebelle et cancre, désabusée et insatiable. Sous la plume érudite d'Antoine Compagnon, défilent les icônes antimodernes de Joesph de Maistre à Cioran, en passant par Baudelaire. L'historien du Collège de France a construit son étude en deux parties: la première consacrée aux noms illustres de l'antimodernisme, la seconde aux thématiques récurrentes qui l'animent depuis toujours, comme le pessimisme. Très instructif et réjouissant, cet ouvrage met en lumière le point de vue le plus obscur de la publication littéraire, sa face mélancolique et mortifère, sa classe si peu politiquement correcte qu'on lui sait gré de se cambrer par moments en ruant dans les brancards, tel un vigilant et nécessaire garde-fou.

Les antimodernes
Auteur: Antoine Compagnon
Editeur: Folio
Parution: 26 mai 2016
Prix: 9,20 euros