Pauline

Nous irons tous au paradis : une disputatio vivante et passionnante à propos du "jugement dernier"

Écrit par Catherine Verne Catégorie : Essais, société et bien-être Mis à jour : samedi 11 juin 2016 09:41 Affichages : 1704

Nous irons tous au paradisPar Catherine Verne - Lagrandeparade.fr/ Même eux, à n'en pas douter, Marie Balmary et Daniel Marguerat. L'une est psychanalyste, l'autre théologien. Ils  confrontent ici leurs points de vue à propos du "jugement dernier" tel qu'il est énoncé dans le texte chrétien, à la fois des Nouveau et Ancien Testaments.

Très belle initiative que cette disputatio, menée comme une véritable et profonde réflexion à deux voix, dont on aurait pu imaginer qu'elles achopperaient sur un dialogue de sourds. Mais l'un écoute bien l'autre, chacun accepte le face à face. Il en sort un ouvrage vivant et passionnant, loin des dogmatismes tranchés et du cloisonnement disciplinaire habituel. A souligner quelques passages brillants, ainsi l'admirable herméneutique que propose la psychanalyste à propos de "la parabole des talents", les subtilités infinies que chacun relève concernant les traductions du texte saint en général, s'attardant sur des notions clé telles "pardon", "foi" ou "honte" ou la symbolique des nombres. On suit facilement le propos, sans être forcément versé en théologie ni psychanalyse. Propos qui a le mérite de remettre au goût du jour et contre tout attente pour qui stigmatise la foi à de l'infantilisme docile et l'injonction religieuse à "obéis et tais-toi", quelques gros mots en passe de disparition tels "responsabilité" et "confiance". C'est quand même un comble qu'une communauté de pécheurs d'un bled paumé au 1er siècle nous en enseigne un rayon à ce sujet capital, à nous, allo quoi! Charlie dans l'âme et jusqu'au bout de nos nuits debout. Si si, ça a du bon de relire ses classiques, guidés par ces deux experts-là. Finalement l'individu est toujours confronté aux mêmes questionnements, surtout dans un contexte actuel où l'horreur obscène révulse l'opinion publique au JT, s'exorcise à travers les séries gore plutôt que dans l'esthétique des gargouilles et où de toutes parts l'individu n'a de cesse de réclamer justice. Curieux dernier point commun d'ailleurs avec l'époque critique qui a vu naître l'annonce alternative de Jean-Baptiste à la décadence. Avant d'aller au paradis, retournerons-nous bientôt tous au temple le dimanche?

Nous irons tous au paradis
Auteurs: Marie Balmary et Daniel Marguerat
Editions: Albin Michel
Prix: 7,50€ - Janvier 2016