Pauline

Les Sentinelles : un recueil de témoignages subtils et passionnants sur le conflit israélo-palestinien

Écrit par Félix Brun Catégorie : Essais, société et bien-être Mis à jour : dimanche 22 novembre 2015 09:59 Affichages : 1544

Les sentinellesPar Félix Brun - Lagrandeparade.fr/ Hormis Israël, y a-t-il une autre nation, une autre démocratie capable d’autoriser, de tolérer que les responsables de sa sécurité intérieure, parlent librement et franchement de la lutte anti-terroriste qu’ils ont dirigée pendant trente ans, et de l’évolution ambiguë et controversée du conflit israélo-palestinien, et des tentatives de processus de paix ? Les propos sont précis, illustrés, lucides au gré des attentats, des accords d’Oslo, des  Intifada, de la guerre du Kippour, du sommet de Camp David, de l’assassinat de Rabin….Ils sont sincères, à la fois indulgents et sans concession à propos de l’échec des politiques à établir un processus de paix durable.
Les entretiens sont pertinents, passionnants, sans amertume, subtils, émouvants parfois ; "Si les deux parties avaient été parfaitement déterminées à parvenir à un accord, les actions terroristes , même les plus dures, n’auraient pas pu les en empêcher." Comment atteindre la paix quand les politiciens "ont une vision militaire du monde, dans laquelle le char d’assaut est le moyen de progression." ? Comment lutter contre l’absurde avec des outils rationnels ?
Ce recueil de témoignages et d’échanges avec ces six anciens chef du Schin Bet, gardiens de la sécurité dans l’ombre du pouvoir, est un document exceptionnel, historique même, sur Israël, la judaïté, le sionisme, la lutte contre le terrorisme. Un livre remarquable et marquant, qui dénonce et propose ; Dror Moreh délivre ici un message d’espoir pour un possible apaisement entre les deux peuples. Yitzhak Rabin n’avait-il pas déclaré : "Je combattrai le terrorisme comme s’il n’y avait pas de négociation et je mènerai  les négociations comme s’il n’y avait pas de terrorisme."

Les Sentinelles, The Gatekeepers
Auteur : Dror Moreh
Traduction : traduit de l’hébreu (Israel) par Cécile Bender
Edition : Héloïse d’Ormesson