Sous les crampons… la plage : Daniel Cohn-Bendit - nous sommes tous des Corinthians !

Écrit par Serge Bressan Catégorie : Essais, société et bien-être Mis à jour : mercredi 13 juin 2018 12:11 Affichages : 616

cohnbenditPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Il fut l’un des trois grands « meneurs » de Mai-68 en France. Il a été engagé politique en Allemagne, à la mairie de Francfort, et en France- chez les Verts. Ses mots résonnent encore dans les couloirs européens à Strasbourg. Homme d’engagement(s), Daniel Cohn-Bendit est aujourd’hui un des « visiteurs » du Président Emmanuel Macron- et à 73 ans, parce qu’il n’a plus rien de nouveau à dire et à écrire sur ce mois de mai 1968, il s’est posé pour raconter, avec Patrick Lemoine (longtemps une des belles plumes de « L’Equipe »), le football. SON football. C’est « Sous les crampons… la plage » (en écho au slogan de Mai-68 : « Sous les pavés, la plage »). Sous-titre du livre de celui qui, voilà cinquante ans, avait été surnommé « Dany le rouge » : « Foot et politique : mes deux passions ». Au fil des pages, il raconte ainsi que pendant les fameux événements, avec un camarade, il ne perdait pas l’occasion d’aller assister à un match de foot- au grand dam de leurs compagnons de lutte et de révolte. Il y a aussi dans « Sous les crampons… la plage », quelques pages (sûrement, les plus belles du livre) consacrées à l’immense Socrates, son ami le footballeur brésilien, joueur des Corinthians de Sao Paulo, capitaine de la Seleçao, mort en 2011 à 57 ans. Ah ! le club des Corinthians- Daniel Cohn-Bendit y rappelle, avec bonheur et enthousiasme, le modèle de démocratie qu’a été ce club brésilien sous l’influence de Socrates qui confiait : « Jouer aux Corinthians, c’est penser comme Marx, se battre comme Napoléon, prier comme le dalaï-lama. C’est offrir comme Mandela sa vie à une cause et pleurer comme un bébé ». Avec Socrates et Daniel Cohn-Bendit, oui, nous sommes tous des Corinthians !

Sous les crampons… la plage
Auteur : Daniel Cohn-Bendit (avec Patrick Lemoine)
Editions : Robert Laffont
Parution : 5 avril 2018
Prix : 18 €