Pauline

James et Kay Salter : un insolite agenda des plaisirs de la table

Écrit par Félix Brun Catégorie : Essais, société et bien-être Mis à jour : samedi 10 octobre 2015 14:48 Affichages : 1817

Chaque jour est un festinPar Félix Brun - Lagrandeparade.fr/ « De tout temps, l’acte de manger a semé les graines dont sont sorties les cités, a façonné la vie politique, s’est trouvé aux racines de la prospérité et de la guerre. » Voilà un agenda, une petite encyclopédie sur les plaisirs de la table, le goût, la qualité des produits, les recettes culinaires, les instruments, les vins, le sexe et la culture... liés au monde de la cuisine. Pendant quarante années, Jales et Kay Salter ont partagé leur vie, leurs expériences heureuses et malheureuses en cuisine, noté les anecdotes, recherché les origines des outils et ustensiles, travaillé les produits nobles, relevé les réflexions et citations en relation avec l’univers de la gastronomie.

Où la fourchette fut-elle inventée vers l’an 100 de notre ère ? Quels sont les aliments les plus aphrodisiaques ? Depuis quand l’homme utilise-t-il le cure-dents ? Comment la comtesse Du Barry utilisait-elle le miel ? Quel était le fromage préféré de Charlemagne ? Comment John Irving préparait-il sa recette préférée : les boulettes de viandes ? Quel bonheur de partager et déguster un Château d’Yquem ?

« On ne peut pas bien penser, bien aimer ni bien dormir si l’on n’a pas bien dîné », pensait Virginia Wolff. Qui aurait pu imaginer que Thomas Jefferson après s’être retiré de « cette occupation détestable qu’est la politique »,«  cultivait plus de deux cent cinquante variétés de légumes, dont trente de celui qu’il aimait entre tous : les petits pois. » Quelles sont les tenues que portaient les grecs et les romains à table ?

Si vous êtes en recherche d’idées pour votre prochain repas, allez consulter les multiples recettes dont celle du poulet à la française et des divers gratins proposés. Saviez-vous que Winston Churchill, fin gourmet et grand buveur, suite à un dîner qu’il n’avait certainement pas apprécié, déclarait : "Il aurait été parfait si le vin avait été aussi froid que la soupe, le bœuf plus tendre que les domestiques, le cognac aussi vieux que le poisson et la soubrette aussi chaude que la duchesse."?


Ce recueil peut trouver sa place à la cuisine, au salon et sur le chevet : James Salter, écrivain renommé, et son épouse Kay, journaliste et dramaturge, ont rassemblé un témoignage, original et atypique, d’une vie commune de plus de 40 ans, qui se savoure comme un vrai festin.

Chaque jour est un festin
Auteurs : James et Kay Salter
Traduction : Traduit de l’anglais(USA) par Sophie Brissaud
Edition : De La Martinière