Pauline

Vaincre le blues du dimanche soir : un manuel sans solution que vous n'auriez trouvée vous-même

Écrit par Catherine Verne Catégorie : Essais, société et bien-être Mis à jour : lundi 3 avril 2017 10:26 Affichages : 1087

Dimanche soirPar Catherine Verne - Lagrandeparade.fr/ Titre fun et sous-titre en mode blog branché, citation légère de Juliette Gréco chantant les dimanches, couverture de style magazine pour teenagers, illustrations girly et planches de BDs, la machinerie marketing ici est au top pour inviter à ne pas se prendre le chou avec un syndrome pour lequel on aura peut-être été dépisté grave positif au premier chapitre. Outre ce test de bienvenue, des témoignages auxquels s'identifier à tous les coups, des solutions relevant du bon sens populaire, des pages de pensum en copié-collé suivies de notes vierges à noircir en mode assisté qui redemande à brasser du vent ou en admettant que de tout ce vide sorte du plein: la structure apparentée à celle d'un manuel pratique fait illusion, mais pas mouche faute de contenu sérieux et consistant. On a affaire à un de ces produits marketing du genre sans-prétention-hein-on-est-là-pour-le-fun-mais-quand-même-sous-l'autorité-de-deux-experts-donc-ça-va-être-du-lourd... et voilà les pistes brouillées. Résultat, le must des conseils pros consiste à bricoler, aller au ciné ou cuisiner dans la joie en famille comme si ce type d'angoisse, déjà, se résolvait par une stratégie occupationnelle. Une fois lue l'énumération de tout ce qu'on peut faire un dimanche pour tromper l'ennui, au cas où on serait assez démuni pour ne pas y avoir songé tout seul, reste la ressource de l'auto-dérision sans doute. Bref, le livre tombe des mains des vrais allergiques au vide et autres angoissés désespérés dont on semble se moquer ici, après les avoir accueillis quand même en mode sauveur.
Quoi qu'il en soit, si vous cherchez sincèrement à "vaincre" ce blues, vous aurez grand peine à sortir quelque solution solide de ce livre qui se dit fait "pour vous". Il n'est pas seulement superficiel, il vous conseille quand même le plus sérieusement du monde, si vraiment rien n'y fait et que vous avez très bizarrement toujours du mal avec ce dimanche soir qu'il était censé vous faire aimer, de... commencer à retravailler sans attendre lundi, dès la fin du dimanche après-midi. Ben voyons!

Vaincre le blues du dimanche soir
Auteur: Floran Ferreri et Gauthier Bouchaud
Editeur: Hachette bien-être
Parution: 28 septembre 2016
Prix: 17,90 euros