Pauline

Les Combattantes : les aviatrices soviétiques oubliées de l’Histoire

Écrit par Félix Brun Catégorie : Essais, société et bien-être Mis à jour : vendredi 25 novembre 2016 23:25 Affichages : 1183

Les combattantesPar Félix Brun - Lagrandeparade.fr/ Nos livres d’histoire relatent les exploits de l’escadrille Normandie-Niemen ; ont-ils évoqué une seule fois le 122ème groupe d’aviation créé dès 1941 par Marina Raskova? Cette unité de chasseurs et de bombardiers est exclusivement composée de femmes, aviatrices, ingénieurs, mécaniciens...ces « sorcières de la nuit » bombardent les lignes allemandes alors que l’armée rouge recule, et que les troupes nazies sont aux portes de Léningrad et proches de Moscou.

Adieu, adieu Moscou, ma patrie, je pars combattre nos ennemis…

Macha, Vera, Lilia, Katia, Galia et des centaines de femmes s’engagent, avec leurs rêves, leurs projets, leur engagement politique, leurs convictions, leur courage et leur abnégation. Intrépides, hardies et audacieuses dans les combats aériens, « Les Combattantes » s’illustrent dans l’impitoyable bataille de Stalingrad, qui fut un tournant de la guerre et l’amorce de la défaite allemande…beaucoup d’entre elles périssent ou sont portées disparues. Le 1er aout 1943, Lilia Litviak ne revient pas de sa mission : l’aventure de cette pilote de génie, effrontée, insoumise, forte tête est le fil conducteur de ce livre qui s’achève avec sa disparition.

Le soir du 1er aout, Ania Skorobogatova qui était de garde, entendit Lilia Litviak pour la dernière fois à la radio. « J’y vais ». Puis plus rien.

Malgré des relations tendues, difficiles avec la hiérarchie, et les préjugés des « camarades » masculins qui les considéraient avec condescendance, ces jeunes filles, issues de tous les milieux, de formations très diverses, ont sacrifié leur vie pour libérer leur pays, en démontrant avec volonté, sobriété et héroïsme qu’elles étaient aussi performantes voire meilleures.
Avec une immense générosité et un travail de recherche et d’enquête impressionnant, Liouba Vinogradova raconte cette épopée féminine longtemps inconnue. Un très bel essai, une histoire troublante et pleine d’émotion.

Les Combattantes. Les aviatrices soviétiques contre les as de la Luftwaffe.
Auteure : Liouba Vinogradova
Traduction : traduit du russe par Polina Petrouchina , Larissa et Darya Clarinard.
Edition : Héloïse d’Ormesson
Prix : 25€
Parution : 1er octobre 2016