Dans les poches : Anders Fager, Alain René Lesage, Primo Levi et FM Santucci

Écrit par Serge Bressan Catégorie : Dans les poches Mis à jour : samedi 27 juillet 2019 10:36 Affichages : 249

FagerPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Dans les poches de Serge Bressan....

La Reine en jaune d’Anders Fager

Qu’on se le dise ! En Scandinavie, il n’y a pas que des maîtres du polar. Il y a aussi, en Suède, une star de l’épouvante. Il s’appelle Anders Fager et son éditeur français le présente comme « le Lovecraft suédois sous acide ! » Là au moins, si on n’est pas un habitué de l’épouvante, de l’horreur et du fantastique, on sait où on va. Ainsi, avec « La Reine en jaune », le romancier confirme son statut d’écrivain trash et rock’n’roll qui nous propose une véritable et très angoissée chronique sociale. « La Reine en jaune », c’est un recueil de cinq nouvelles pour autant de fragments. L’auteur n’a pas son pareil en Europe pour triturer, malaxer les cauchemars et les terreurs du temps présent. Avec Fager, c’est gloire à la littérature barrée, déjantée, trashy. Ses personnages sont bien allumés, des résidents d’une maison de retraite à la femme artiste bafouée en passant par deux frangins qui accompagnent Grand-mère pour un long voyage. Frissons garantis- d’horreur et de plaisir…

La Reine en jaune d’Anders Fager. Pocket. Parution : 9 mai 2019. Prix : 7,50 €.

 

lesageLes aventures de Beauchesne d’Alain René Lesage

Pour l’histoire de la littérature d’en France, il est le créateur du roman picaresque avec « Gil Blas de Santillane ». Alain René Lesage (1668- 1747) a également écrit « Turcaret », une pièce qui a établi le procès du monde de la finance. Et là, avec une belle préface de Serge Filippini, on le retrouve avec « Les Aventures de Beauchesne », un roman paru en 1734- tout simplement, l’un des premiers romans de piraterie. Beauchesne, le héros capitaine des flibustiers, vient de Nouvelle-France (cette province qu’on appelle aujourd’hui Québec). Gamin, il a été enlevé par des Iroquois avant de devenir flibustier. Il va croiser une aventurière, Marguerite Duclos, qui sera un peu plus tard reine des Hurons. On y ajoute l’association de Beauchesne avec une bande d’Algonquins, son aide aux Français à Québec ou encore la navigation du côté de la Jamaïque ! Il y a, dans ces pages, des marginaux et des voyageurs mais aussi, nouveau pour la littérature de l’époque, une plongée dans le continent « sauvage ».

Les aventures de Beauchesne d’Alain René Lesage. Libretto. Parution : 6 juin 2019. Prix : 10 €.

 

conversationsConversations et entretiens de Primo Levi

Né en juillet 1919 à Turin dans une famille juive bourgeoise, Primo Levi prend conscience de sa judéité en 1938- il a bientôt 20 ans et avec l’inexorable montée de l’antisémitisme en Italie. En 1943, il est arrêté par la milice, interné puis envoyé dans le camp d’Auschwitz. Il sera libéré par l’armée soviétique en janvier 1945- deux ans plus tard, il publie « Si c’est un homme », texte essentiel sur l’horreur des camps de concentration. Dans « Conversations et entretiens », sont rassemblés des entretiens diffusés à la radio ou parus dans la presse écrite. Encore et encore, par ses mots, Primo Levi a pratiqué le devoir de mémoire et s’est imposé comme un des témoins majeurs de l’univers concentrationnaire nazi. Lui de formation chimiste, il confiait devoir sa vocation littéraire à sa détention à Auschwitz. Tout au long de sa vie, il aura été dévoré par la déprime. Le 11 avril 1987, il se jette dans la cage d’escalier de son immeuble. Sur sa tombe, sont inscrits son nom et 174 517, son matricule à Auschwitz…

Conversations et entretiens de Primo Levi. Pavillons Poche / Robert Laffont. Parution : 16 mai 2019. Prix : 11 €.

 

mienTon monde vaut mieux que le mien de FM Santucci

Un titre étourdissant, « Ton monde vaut mieux que le mien », pour le premier roman de FM Santucci, qui fut journaliste à « Libération » puis à « Elle ». Pour sa première incursion dans le monde romanesque, elle emmène ses lecteurs de Paris à Los Angeles, où son héroïne, Amy Saint- une jeune et brillante ingénieure, va développer une application de réalité virtuelle. C’est le temps du roman 3.0 avec cette Amy qui découvre qu’à L.A., plus que l’informatique, c’est l’immobilier qui fait gloire et fortunes. Cet immobilier qui va la rapprocher de son but secret. Oui, elle n’est pas venue par hasard dans la Cité des Anges. Elle veut s’y venger d’un drame qui remonte à son enfance. A son ambition personnelle et professionnelle et son désir de vengeance vient se greffer le début d’une histoire d’amour. La question essentielle va alors se poser : le temps d’un été, Amy va-t-elle réussir à tout combiner ? FM Santucci signe là simplement un bel hommage aux maîtres de la littérature américaine.

Ton monde vaut mieux que le mien de FM Santucci. J’ai Lu. Parution : 10 juillet 2019. Prix : 7,60 €.