Dans les poches : un lexique amoureux, Françoise Dolto, Erwan Larher et Robert Puyal

Écrit par Serge Bressan Catégorie : Dans les poches Mis à jour : lundi 22 octobre 2018 17:34 Affichages : 857

AdonisDans les poches de Serge Bressan - Lagrandeparade.fr

Lexique amoureux d’Adonis
Les mots se suivent, chantent, dansent. On lit : « La nuit n’avait pas encore éteint sa lanterne / Quand les pas du matin la conduisirent vers le soleil » ou encore : « Le chemin qui mène à toi / Je ne sais d’où il vient ni comment il mène à toi ». Et tant et tant d’autres qui illuminent les pages de « Lexique amoureux », recueil de poèmes d’Adonis, syrien né Ali Ahmed Saïd en 1930, critique littéraire et tenu pour le plus grand poète arabe contemporain. Dans une longue préface, René de Ceccatty confie que la place d’Adonis « dans l’histoire de la poésie sera conçue avec le temps comme complexe. Assurément, elle est singulière… » Dans ce livre dense et épais (512 pages), Adonis gambade autour du thème de l’amour. Les premiers émois, les aspirations élégantes, toutes les variations sur un même thème, l’Amour, sont dans ce « Lexique... » Amour, à mort. La folie, les grands espaces, l’océan immense,… Oui, vertige de l’amour…
Lexique amoureux d’Adonis. Poésie / Gallimard. Parution : 20 septembre 2018. Prix : 11 €.

Parler de la mort de Françoise Dolto
En cette année du 30ème anniversaire de la mort de Françoise Dolto, un petit livre (64 pages) pour « Parler de la mort ». On lit : « Depuis que nous sommes nés, c’est fantastique d’être sur terre, en ne sachant pas ce qu’il y a après ! » La pédiatre et psychanalyste française, née en 1908 à Paris, avouait une curiosité sur cet après- elle allait même jusqu’à dire qu’elle a toujours « été très pressée de savoir ». Ainsi, dans ces pages, elle parle de la mort- sujet tabou s’il en est de notre époque. Et pour ce texte, elle a choisi des mots simples et d’autres audacieux, tous écrits sur le ton de la confidence. D’une voix éclairée, Françoise Dolto annonce : « Je crois qu’on a raison de penser que la mort n’est pas un événement… un événement que nous avons à vivre, nous ne le vivrons jamais ». Alors, de la mort, avec Dolto, on en parle avec ceux qui vont mourir, ceux qui veulent mourir, ceux qui vont rester… et même avec les enfants.
Parler de la mort de Françoise Dolto. Mercure de France. Parution : 4 octobre 2018. Prix : 4,80 €.

puyalLe livre que je ne voulais pas écrire d’Erwan Larher
« Je l’ai écrit partout et voilà qu’il revient », indique Erwan Larher présentant la version poche de « Le livre que je ne voulais pas écrire ». En ouverture, des phrases choc : « Tu écoutes du rock. Du rock barbelé de guitares et de colère. Depuis la préadolescence. Môme, il te fallait une autorisation paternelle avant de te servir de la chaîne stéréo ». Et puis, on apprend que l’écrivain a été blessé lors de l’attaque terroriste au Bataclan parisien en novembre 2015. Il s’en est sorti, ça tient du miracle mais il lui a fallu des mois pour comprendre que seul le livre était le remède à ses peurs, à ses paniques, à ses états d’âme, à ses angoisses… Il a écrit ce livre qu’il ne voulait pas écrire : « A partir de là, ce n’est plus ton histoire. Plus seulement ton histoire ». On a là un livre qui flotte entre récit et roman, qui joue l’intérieur (avec l’accident de l’écrivain) et l’extérieur (avec des textes d’autres écrivains). Un bel exercice littéraire, une magnifique leçon d’espoir…
Le livre que je ne voulais pas écrire d’Erwan Larher. J’aiLu. Parution : 3 octobre 2018. Prix : 7,40 €.

Les fous du volant  de Robert Puyal
Se dépouiller insensiblement de tout, foncer dans l’inconnu, commentait l’écrivain bourlingueur Blaise Cendrars évoquant la vitesse et l’automobile. Ses mots ouvrent « Les fous du volant » du journaliste auto Robert Puyal, grand spécialiste de l’histoire des marques et de la compétition. En cinq grands chapitres qui courent de 1880 à nos jours, du Belge Camille Jenatzy inventeur de la première voiture électrique (la « Jamais Contente ») au pilote britannique de rallye Colin McRae et pas moins de 69 portraits, défile alors une histoire de l’automobile, de la vitesse avec des fous du volant. En nombre dans ces pages, des pilotes (Prost, Senna, Hill,..) mais aussi des artistes (James Dean, Steve McQueen, Françoise Sagan,…), des marlous (Jules Bonnot) ou encoure des constructeurs (Louis Renault, Henry Ford, Fritz von Opel, Soïchiro Honda,…). Place aux maestros de la conduite, et avec Robert Puyal, roulez jeunesse, foncez petits bolides !
Les fous du volant de Robert Puyal. Arthaud Poche. Parution : 12 septembre 2018. Prix : 6,90 €.