Pauline

Ma vie sur la route : Gloria Steinem, une femme libre…

Écrit par Serge Bressan Catégorie : (Auto)biographie Mis à jour : samedi 16 mars 2019 21:39 Affichages : 850

icônePar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Les mots claquent, cinglent. « Ne demandez pas aux femmes de s'adapter au monde- demandez au monde de s'adapter aux femmes ». Des mots lancés par Gloria Steinem, Américaine de 83 ans, l’icône du féminisme dont « Ma vie sur la route » parait enfin en VF. L’éditeur français rappelle que « pendant toute sa vie, elle a voyagé à travers l’Amérique pour aller à la rencontre des autres- un goût du nomadisme qui s’enracine dans son enfance passée à sillonner le pays en compagnie d’un père fantasque épris de liberté ». Méconnue en Europe, Gloria Steinem est, on ne le rappellera jamais assez, une star outre-Atlantique- ce que pointe le sous-titre de son livre autobiographique : « Mémoires d’une icône féministe ».

Dans sa belle et dense préface à Ma vie sur la route, l’ancienne ministre française de la justice Christiane Taubira précise: « Il y a cela, chez Gloria Steinem, et chaque page de ce livre en transpire : la même détermination à agir avec des femmes, pour elles et si besoin à leur corps défendant, qu’avec des hommes qu’elle croise, même lorsque ceux-ci sont accoutrés de la plus machiste mode et des plus visibles signes extérieurs de virilité… » D’une formule passe-partout, on pourrait définir Gloria Steinem comme : « une femme libre ». De sa vie sur la route, elle a fait un combat. Pour les droits civiques, pour la place des Afro-Américains et des Amérindiens dans la société américaine, pour les femmes. Ecrivaine et journaliste et aussi, et toujours militante- elle a créé un magazine féministe, « Ms. Magazine », et aussi le Women's Media Center, une organisation dont le but est d’augmenter la visibilité des femmes dans les médias. Elle raconte sa vie belle et intense comme un road trip.
On lit : « Vers la fin des années 1960, à l’époque de nos premières interventions, l’opposition à la guerre du Vietnam était la principale cause militante. On occupait des bâtiments et on brûlait des cartes de conscription. Cependant, en parallèle, le mouvement gay et lesbien sortait de l’ombre et les Amérindiens se mobilisaient pour stopper l’entreprise de destruction de leurs langues, de leur culture et de leur histoire. Ce n’était pas étonnant : le virus de la liberté a toujours été contagieux… » Il y aura ensuite le mouvement de libération de la femme, le Women’s Lib avec les textes d’importance de Germaine Greer, Betty Friedan et « La Femme mystifiée » (1963, « le livre qui a changé la vie des femmes » selon son éditeur français)… et celui de Gloria Steinem, « After Black Power, Women's Liberation » (1969).
« Ma vie sur la route », c’est cinq décennies de combats et d’histoire américains, de cercles de paroles. Ce furent le discours de Martin Luther King, les droits de la communauté gay, la cause amérindienne, l'avortement ou encore les campagnes politiques de Clinton et d’Obama… C’est aussi un livre d’hommages à ces femmes qui ont marqué la vie de Gloria Steinem : Florynce Kenned- militante pour les droits civils ; Margaret Sloane- présidente de la National Black Feminist Organization ; Wilma Mankiller- activiste amérindienne, ou encore les politiques Bella Abzug et Hillary Clinton… Et aussi à un homme à qui elle dédie son autobiographie : le Dr John Sharpe qui, en 1957 à Londres, « alors que l'avortement en Grande-Bretagne était autorisé uniquement si la vie d'une femme était en péril- il faudrait attendre dix ans et la loi de 1967 pour élargir le dispositif-, prit le risque considérable de fournir l'attestation nécessaire à une jeune Américaine de 22 ans qui se rendait en Inde. Sachant seulement qu'elle avait rompu des fiançailles pour un avenir incertain, il lui avait dit : « Vous devez me promettre deux choses. D'abord que vous ne révélerez mon nom à personne. Ensuite, que vous ferez ce que vous voulez de votre vie ». La jeune Américaine de 22 ans, c’était Gloria Steinem...

Ma vie sur la route. Mémoires d’une icône féministe
Auteur : Gloria Steinem
Editions : Harper Collins
Parution : 13 mars 2019
Prix : 19 €