Une vie pour le cinéma : Jean-Jacques Annaud, cinéaste français international…

Écrit par Serge Bressan Catégorie : (Auto)biographie Mis à jour : dimanche 16 décembre 2018 20:20 Affichages : 612

Annaud Par Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Avec gourmandise, il prend plaisir à raconter que, gamin alors âgé de 9 ans, il annonce fièrement à sa mère qu’il sera cinéaste. Peu après, la mère se rend à l’IDHEC, la grande école pour apprentis-cinéastes à Paris, pour inscrire l’enfant. Le directeur de l’établissement éclate de rire quand la femme lui annonce que son fils a 9 ans… Lequel, devenu étudiant quelques années plus tard, suivra les cours et y apprendra le cinéma ! Aujourd’hui, à 75 ans, Jean-Jacques Annaud fait un pas de côté et se raconte en mots sur papier, c’est « Une vie pour le cinéma »- son autobiographie écrite en collaboration avec Marie-Françoise Leclère.

Tout a commencé le 1er octobre 1943, « je suis né à l’hôpital de Juvisy-sur-Orge et j’ai grandi à Draveil (Essonne), dans la banlieue de Paris. J’étais le fils unique, tardif et précieux de Pierre, employé aux chemins de fer, et de Madeleine, secrétaire de direction. Nous vivions dans un pavillon à soubassement de meulières- très important le soubassement !-, et le sous-sol, qui était mon domaine, ouvrait sur un jardin. Tout cela modeste, calme, bien rangé, un peu gris, c’était l’après-guerre en banlieue ». C’est là qu’est naît une passion. Celle du cinéma. Pour un homme qui, au qualificatif de « cinéaste mondialisé », préfère celui de « cinéaste français international ». Bien, sûr, et Jean-Jacques Annaud l’admet volontiers, la critique n’a jamais été très tendre avec lui- quoi qu’il fasse, tente et tourne, mais le public a vu, en nombre, « La Victoire en chantant » (qui lui a valu l’Oscar du film étranger 1977), « L’Ours », « Le Nom de la rose » (adapté d’un roman d’Umberto Eco, « La Guerre du feu », « Stalingrad » ou encore « L’Amant » d’après le texte de Marguerite Duras. Rappelant qu’il a été « fils de pub », il s’est même lancé dans la réalisation d’une série télé diffusée cet automne sur TF1 avec l’adaptation en dix épisodes de 55 minutes chacun du best-seller de l’écrivain suisse Joël Dicker, « La vérité sur l’affaire Harry Quebert ».
Oui, Jean-Jacques Annaud est un véritable cinéman. Ainsi, dans « Une vie pour le cinéma », il n’est pas avare en anecdotes. De tournages. De coulisses, aussi. Il avoue, avec le cinéma, « être joueur ». Tout juste s’il ne nous glisserait pas que le cinéma, c’est un casino géant. Mesdames, Messieurs, faites vos jeux- parce que le plateau, ce n’est rien d’autre qu’un immense et formidable terrain de jeu ! Alors, pour le plaisir, l’enthousiasme et aussi les folies, au fil de sa vie pour le cinéma, Jean-Jacques Annaud s’est offert pour compagnons de jeu Patrick Dewaere, Sean Connery, Tcheky Karyo, Brad Pitt, Patrick Dempsey et même un ours ! Ce qui lui fait dire et écrire : « J’ai couru le monde, et jamais je ne me suis lassé de mon métier. J’avais 9 ans quand je l’ai choisi, je le tiens toujours pour l’un des plus beaux qui soient… »

Une vie pour le cinéma
Auteur : Jean-Jacques Annaud (avec Marie-Françoise Leclère)
Editions : Grasset
Parution : 31 octobre 2018
Prix : 23 €

Filmographie: 

1976 « La Victoire en chantant ». Avec Jean Carmet, Jacques Dufilho, Jacques Spiesser, Catherine Rouvel, Dora Doll,… 1h30m. Oscar du meilleur film étranger.
1979 « Coup de tête ». Avec Patrick Dewaere, France Dougnac, Jean Bouise, Michel Aumont, Paul Le Person,… 1h32m.
1981 « La Guerre du feu ». Avec Everett McGill, Ron Perlman, Nameer El-Kadi, Rae Dawn Chong,… 1h36m. Césars du meilleur film et meilleur réalisateur.
1986 « Le Nom de la rose ». Avec Sean Connery, Christian Slater, Helmut Qualtinger, Elya Baskin, Michael Lonsdale,… 2h11m. César du meilleur film étranger.
1988 « L’Ours ». Avec Bart (l’ours adulte), Youk (l’ourson), Tcheky Karyo, Jack Wallace, André Lacombe,… 1h32m. César du meilleur réalisateur.
1992 « L’Amant ». Avec Jane March, Tony Leung, Frédérique Meininger, Arnaud Giovaninetti, Melvil Poupaud,… 1h55m.
1995 « Guillaument, les ailes du courage ». Avec Craig Sheffer, Elizabeth McGovern, Tom Hulce, Val Kilmer, Ken Pogue,… 50m. Premier film de fiction utilisant le procédé IMAX.
1997 « Sept ans au Tibet ». Avec Brad Pitt, David Thewlis, B.D. Wong, Mako, Danny Denzongpa,... 2h16m.
2001 « Stalingrad ». Avec Jude Law, Rachel Weisz, Joseph Fiennes, Bob Hoskins, Ed Harris,… 2h11m.
2004 « Deux frères ». Avec Guy Pearce, Freddie Highmore, Jean-Claude Dreyfus, Philippine Leroy-Beaulieu, Oahn Nguyen,… 1h49m.
2007 « Sa Majesté Minor ». Avec José Garcia, Vincent Cassel, Sergio Peris-Mencheta, Mélanie Bernier, Claude Brasseur,… 1h41m.
2011 « Or noir ». Avec Tahar Rahim, Mark Strong, Anatonio Banderas, Freida Pinto, Riz Ahmed,… 2h09m.
2015 « Le Dernier Loup ». Avec Feng Shaofeng, Shawn Dou, Ankhnyam Ragchaa, Yin Zhusheng, Basen Zhabu,… 1h55m.
2018 « La Vérité sur l’affaire Harry Quebert ». Série télé en 10 épisodes de 55 minutes, chacun. Avec Patrick Dempsey, Ben Schnetzer, Poppy Corby-Tuech, Kristine Froseth, Damon Wayans Jr,…