Pauline

Il y a 50 ans : Eric Alary raconte ce qu’il reste de Mai 68

Écrit par Guillaume Chérel Catégorie : Beaux-Livres Mis à jour : samedi 2 décembre 2017 15:02 Affichages : 797

mai 68Par Guillaume Chérel - Lagrandeparade.fr/ Les nostalgiques (devenus publicitaires, ou journalistes à Libé et Actuel), qui avaient vingt ans en Mai 68, auront donc la larme à l’œil en ouvrant "Il y a 50 ans… Mai 68". Les plus jeunes auront un aperçu de ce qui s’est vraiment passé, il y a cinquante ans, quand leurs parents étaient jeunes, et pratiquaient « l’amour libre », en écoutant du rock. Les plus vieux continueront à râler… Comme le général de Gaulle, évoquant cette « chienlit ».
L’ouvrage publié par les éditions Larousse, pour commémorer cet anniversaire, est composé de documents remarquables, et pour la plupart inédits : des affiches, des tracts, des unes de journaux ou des dessins et chansons en tirages à part, type fac-similés, remarquables. De nombreux slogans de cette époque ont survécu : Il est interdit d’interdire… Soyons réalistes, exigeons l’impossible (Che Guevara). 
Le fait est qu’il y a 50 ans, le Quartier latin, à Paris se couvrait de barricades, et des ouvriers ont bloqué les usines. Le pays entier s’est immobilisé alors que la société changeait profondément. Mai 68 est un moment clé, fort, fondateur de notre histoire politique, culturelle et sociale. À tel point qu’il est devenu une référence souvent convoquée dans les discours et les débats encore aujourd’hui. Rien, après ce printemps-là, ne fut plus jamais comme avant.
 Superbement illustré, ce livre dévoile aussi un autre visage de Mai 68 : il réinscrit ces événements dans un paysage plus vaste, dans la capitale certes, mais aussi en province, en Europe et dans le monde entier. S’est-on autant soulevé à Grenoble, à Nantes qu’à Paris ? Comment Mai a-t-il été vécu et ressenti par les paysans, les femmes, les immigrés, les artistes ou les intellectuels ? Comment cette révolution a-t-elle été perçue chez nos voisins allemands ou britanniques ? Et quelles étaient les aspirations réelles de ces millions de Français qui voulaient en finir avec une société considérée comme autoritaire ? De l’université de Nanterre aux bancs de la Sorbonne, de Paris à Toulouse, des premières grèves ouvrières aux accords de Grenelle (avec augmentations de salaires), de Daniel Cohn-Bendit à Georges Séguy, redécouvrez la diversité et la richesse incroyable des rêves qui, pendant quelques semaines, et les années qui suivirent, animèrent et enchantèrent la France. N’en déplaisent aux scrogneu-gneus.

Il y a 50 ans… Mai 68
Editions: Larousse
Auteur : Eric Alary
128 pages
Parution : 11 octobre 2017
Prix : 29, 95 €